Bienvenue sur ''Supernatural-Carryon'' ! Un forum jeu de rôle pour les Fans de la Série Télévisée de Supernatural.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le cimetière de la vie ! (Libre)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Regulus Amsterdam



Date d'inscription : 27/10/2015
Messages : 21
Âge : 25 ans depuis maintenant 125 années !
Localisation : Quelque pars, jamais bien loin, mais toujours loin à la fois !
Emploi/loisirs : Démon n'est pas un emploie ? Vraiment ? Pourtant cela prend du temps torturer les gens ! ARRÊTÉ DE VOUS FOUTRE DE MOI !!! Je suis un formidable démon, un démon qui ne vous fera aucun mal.. Nan, vous y croyez ? Pas moi !! * Rigole *
Humeur : Toujours heureux.. Heureux de torturer l’esprit des gens.
Amis : Des amis... Cela se mange ?
Ennemis : Tous et personne à la fois. Voudrait mieux, ne pas lui tourné le dos !
Amour : Nan, célibataire est-il ! En couple serait-il un jour ?
Famille : Secret...

MessageSujet: Le cimetière de la vie ! (Libre)   Jeu 29 Oct - 16:48


Cet endroit n’était pas le premier endroit où voulait aller les gens. Non, bien au contraire ! Pour les gens normaux, ce genre d’endroit n’était pas une destination d’amusement et encore moins un endroit où on allait durant s’est vacance. Cet endroit on l’évitait du mieux possible. Un rappel douloureux pour beaucoup et un rappel à la réalité pour d’autre, voire les deux à la fois ! Après tout, qui voudrait passer du temps avec les morts. Dans un vieux cimetière. On pouvait sentir l’odeur de la mord à glacé le sang, l’énergie bizarre que dégageait l’endroit. Cette sensation désagréable d’insécurité ! L’endroit était magnifique, mais sans vie. Rien n’y poussait, les arbres n’avaient aucune feuille et leur couleur tirait vers le noir avec un peu de vert. Les pierres tombales dataient de plusieurs années, de près d’une centaine d’années.

L’endroit était d’écrie comme étant peu commode dans certain journal ou site internet. Il n’y avait pratiquement personne qui osait m’être les pieds dans se cimetière. Sauf, les petits voyons ! Ceux-ci se croyant souvent meilleurs des autres, mais s’était toujours eux qui se fessait retrouvé en pleurant comme de petit bébé à leur maman. Et parfois, on les retrouvait embrocher, plus aucune goutte de sang dans leur corps.

Pourtant cette destination était la préférer de Regulus Amsterdam ! Il ne comprenait pas pourquoi les gens ne l’aimaient pas. Tout ceux qui était mort dans cette endroit sacré, n’y était pas mort en vains ! Enfin, si ! Puisqu’en réalité, Regulus avait protégé l’endroit de ses humains débile. C’est humain qui détruisait tout se qu’ils touchant. Très tôt, le jeune homme avait trouvé le moyen de briser l’esprit de tous ceux qui rentrait dans cet endroit sans, SA PERMISSION À LUI !

Cet endroit, n’était pas n’importe quel endroit. Non, cela n’en fessait aucun doute. Ici reposait les membres de sa famille depuis des générations. Toutefois, s’était beaucoup plus. C’est première victime y reposait également. Ces petits chouchou adoré, ils avaient tous eux une chance grandiose d’avoir trouvé la mort de ses mains à un démon tel que lui !

Marchant d’un pas léger. Regardant droit devant, il voyait sa destination près. Il passa l’entré sans problème. L’endroit était douté d’une clôture en pierre. À l’entré on pouvait y voir de magnifique ancienne porte dans un bois très vieux, mais toujours en très bonne état ! Les Amsterdam avait toujours été une famille noble et riche. C’était donc pour cette raison qu’il avait un cimetière entier au reposait la ligné !

Plus personne n’avait été enterré dans se cimetière depuis maintenant plus de 70 ans !

Regulus marcha dans l’allé central, portant son regard sur un bâtiment en pierre. Quand il arriva en face continua à avancer et se rendu à un autre bâtiment, se trouvant un peu plus loin. Cette fois, il y rentra. Restant plus d’une heure avant d’en ressortir.

Il s’apprêtait à partir, il fit un petit signe de croix devant la pierre tombal de sa mère. Cette pierre tombale avait été créée par un excellant artiste de l’époque. Il avait créé un ange avec les trais de sa chère mère décidé. Démon était-il, mais traite l’était-il ? Pas avec sa mère qui était morte en lui donnant la vie. Après tout, sa mère lui avait prouvé de se fait que lui Regulus était son favoris en lui offrant sa vie. Ce lien était étrange, voir loufoque. Pourtant, s’était la seule preuve qui démontrait qu’un démon avait toujours un cœur. Extrêmement bien caché, mais qu’il en avait un tout de même. Sa mère serait si fière de lui. Il était devenu un homme, un homme parfait !

Son père reposait au côté de sa mère, mais sa pierre tombal.. Était quelque peu étrange.

La tombe de son père avait été créé par le même artiste et le jour de la mort de son père. Fut le jour du fardeau de la prophétie de Regulus. De ce fait Regulus avait demandé une sculpture un peu étrange à l’artiste. On pouvait y voir un homme avec un parchemin très long qui regardait son fils et de sa main libre avait un fusil braqué sur le front du fils. Le Fils lui affichait un sourire heureux, il portait d’un côté une aile d’ange et de l’autre, une aile d’une créature étrange. On pouvait voir dans sa main droite qu’il tenait son cœur.

Regulus fit simplement un petit sourire en passant devant. C’était la meilleurs structure de cette endroit ! Du mois, c’est se qu’il trouvait.

Ensuite de quoi, il partie de l’endroit. Sans regardé derrière. Il y reviendrait à un moment où à un autre. Peut-être pas.. Enfin, seul le temps le dira. Regulus aimait certes cet endroit, mais n’y venait pas souvent. C’est affaire lui prenait un temps fou.

Regulus marchant un petit moment, puis embarqua dans une voiture qui l’attendait. Une fois s’est directive dit au conducteur, ce dernier se mit en route et une vingtaine de minutes plus tard, ce retrouva dans un autre cimetière. Visiblement, aujourd’hui était le jour à passé dans les cimetières.  

Cette fois, il n’était pas seul. Il devait avoir une centaine de personne. Une cérémonie allait avoir lieux. Regulus aurait aimé être celui qui avait cossé la mord de cet humain, du doux non de Emmanuel ! Mais ce n’était pas lui, malheureusement. Le destin s’était chargé de son sort. Le destin.. N’existait pas, Regulus était bien placer pour le savoir. Malgré tout, ce dernier était mort et se n’était pas de sa main. Ce qui était vexant au plus haut point. Surtout, qu’il devait maintenant endurer cette cérémonie pitoyable avec tous ses pleureurs pour rien. Il ne pouvait même pas se réjouir étant donné la cosse banale du décès ! Ce pauvre idiot était mort en voulant manger une banane en entier.. Non, mais qui mourrait en mangent une putain de banane ? Non, mais.. S’était quel genre de banane ? Puisque de tout évidence, elle devait être très dure pour ne pas s’aplatir.. Mais le médecin légiste avait conclu à une véritable banane. C’était d’un ridicule.

Regulus afficha un visage tristounet.  

{Emmanuel était un homme apprécié de tous. Il va grandement me manquer. Disait-il ici et là. }

Il présenta également s’est condoléance à la famille.

Ensuite de quoi, il repéra cet personne qui se tenait un peu à l’écran.. Regulus allait devait une pierre tombal gigantesque et se fit disparaître pour réapparaître derrière la personne.

{Vous saviez, ce n’est pas bien d’espionné. Surtout à un enterrement. Vous connaissez Emmanuel ? }

Regulus sentait que cet personne n’était pas réellement humain.

~¤~¤~¤~¤~¤~¤~¤~¤~

Toujours de belle parole, toujours un jolie sourire, toujours aussi adorable, toujours aussi manipulateur ou pas... ?



Pas un geste a moins que ton rêve s’est d’avoir des narine derrière la tête.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabriel
Le Créateur


Date d'inscription : 21/10/2015
Messages : 83
Masculin Âge : Vieux... Très vieux!
Localisation : Là où tu ne me trouveras jamais, sauf si je le veux bien.
Emploi/loisirs : Hellooo? J'chui l'Embrouilleur!
Humeur : Dangereusement très bien... En général.
Amis : Très peu de gens... Rare sont ceux qui peuvent me supporter plus de 24 heures.
Ennemis : Un peu tout le monde... Que voulez-vous, je suis un vrai emmerdeur!
Amour : ♥ ... Mes Illusions, ça compte? Héhé... Nan, sérieusement... Je suis un grand sentimental, ya que Marie que j'aime vraiment! ♥
Famille : Dieu (père). / Les Archanges & les Anges (frères & soeurs).

MessageSujet: Re: Le cimetière de la vie ! (Libre)   Jeu 29 Oct - 21:45

Nous étions présentement le 1er octobre. Dehors, l’Automne c’était installer. La température c’était refroidit un peu depuis quelques semaines et les feuilles des arbres avaient commencé à changer de couleurs. Au lieu du vert habituel de l’Été, les couleurs rouge, orange ou encore jaune avaient pris place un peu partout. Cela faisait à peine une semaine, que l’Archange Gabriel était de retour sur Terre, parmi le monde des vivants. Lucifer, son frère déchu, l’avait pourtant bel et bien poignardé il y a de ça un peu plus de six années! Mais pourtant, l’Archange Cadet était bel et bien là, sur Terre dans le monde des vivants. Comment cela se faisait-il?! Héhé… Gabriel avait ses p’tits secrets, il avait ses contacts très hauts placé surtout. Mais disons simplement que l’Archange Cadet n’était pas surnommée ‘’Le Messager De Dieu’’ pour rien…

Depuis son retour dans le monde des vivants, Gabriel c’était montré très discret. Peu de gens, voir même carrément personne, savait son retour. Ce la joué discret, cela avait paru la meilleur chose à faire pour le moment aux yeux du Messager De Dieu. Son retour dans le monde des vivants n’avait pas été de tout repos. Enfaite… L’énergie de Gabriel était au plus bas, même ses pouvoirs d’Archange était quelque peu ‘’rouiller’’ depuis son retour. Mais bon, il avait été prévenue, que son retour n’allait pas être très agréable durant les quelques jours à suivre. Il devait seulement reprendre ses forces, d’ici quelques jours il alla retrouver le plein de ses pouvoirs d’Archange… Il en était persuadé.

Depuis son retour, Gabriel c’était louer une chambre d’Hôtel. Avec une fausse carte de crédit avec un faux nom. En une semaine, il avait eu largement le temps de reprendre un peu de son énergie. Il avait pris la peine de ne pas trop utiliser ses pouvoirs d’Archange, pour faire en sorte de bien se rétablir. Mais sans l’usage de ses pouvoirs… Gabriel devait avouer que le temps était assez long. Après deux jours à se reposé, Gabriel c’était alors mit à observer les humains qui travaillaient à l’Hôtel… À force de les observer, il avait fini par tout apprendre sur chacune des personnes qui travaillaient dans cet Hôtel. Il avait plus particulièrement apprit des choses sur un dénommé Emmanuel, qui travaillait comme concierge à l’Hôtel où Gabriel avait loué sa chambre. Le dénommé Emmanuel semblait être un jeune homme charmant et très poli… Mais un soir, alors que le jeune homme quitta son lieu de travail… Gabriel l’avait surpris dans une ruelle non loin de l’Hôtel, en train d’agresser sexuellement une jeune femme! L’Archange Cadet avait voulue intervenir, mais Emmanuel lui avait filé entre les doigts avant qu’il aille l’occasion de lui faire vraiment payer son acte. Agresser une jeune femme, c’était un horrible crime aux yeux du Messager De Dieu. Emmanuel devait être puni… Gabriel alla s’en charger personnellement!

Trois jours plus tard, un malheureux ‘’accident’’ était arrivé au si gentil Emmanuel. Le jeune homme était tranquillement en train de manger une banane sur son heure du diner, tandis que Gabriel se trouvait à l’accueil en train de discuter avec la jolie secrétaire de l’Hôtel. L’Archange Cadet faisait de l’œil à la jolie secrétaire qui ne semblait pas indifférente à son charme. Quand soudainement, l’Archange Cadet remarqua la présence de Emmanuel dans le couloir, qui était en traine de mangé sa banane en guise de diner. Les yeux dorés du Messager De Dieux parurent d’un seul coup se faire plus sérieux. Les avant-bras doucement appuyer sur le comptoir, l’Archange Cadet fit un fin rictus en coin et pencha légèrement la tête sur le côté en faisant un clin d’œil. Vue comme ça, ont auraient pû simplement croire que Gabriel venait simplement d’adresser un clin d’œil à la jolie secrétaire qui rougit légèrement. Mais un peu plus loin, dans le couloir situé un peu plus derrière, le pauvre Emmanuel se mit à manger rapidement sa banane… À vrai dire, il ne contrôlait carrément plus ses gestes! Les yeux écarquillé sous la surprise, il ne pouvait pas s’empêcher de pousser sa banane dans sa bouche, complètent sans même la mâcher! L’Archange Cadet étira ses lèvres en un rictus malicieux alors qu’il entendit Emmanuel qui commençait à s’étouffer malgré lui avec sa banane! Emmanuel manquait d’air, il n’arrivait plus à respirer… Pourtant, il cherchait toujours à pousser sa banane dans sa bouche même si cela l’étouffait!

« -Oh mon Dieu… Emmanuel ! » Dit alors la secrétaire avec inquiétude.

La jolie secrétaire détourna son bureau et se dirigeas en vitesse vers le concierge qui était en train de s’étouffer. Mais… Il était déjà trop tard, Gabriel savait que peu importe ce qu’ils allèrent faire, la banane alla rester coincé dans la gorge d’Emmanuel pour l’empêcher de respirer! D’ici quelques secondes, il allait en mourir!

L’Archange Cadet plissa des yeux, le visage soudainement impassible. Il observait un moment la secrétaire qui tentait d’aider Emmanuel. Mais le dénommé Emmanuel était déjà au sol, sans souffle… Étouffer par sa propre banane! Gabriel eut un petit sourire en coin et tourna les talons, se dirigeant vers la sortie de l’Hôtel comme si rien n’était. Cela pouvait paraitre cruel, mais… Aux yeux de Gabriel, Emmanuel avait tout simplement eut la punition qu’il méritait. Sérieusement, ont ne s’en prend pas aux innocentes jeunes femmes. Il avait eu ce qu’il méritait ce crétin pervers!

Quelques jours plus tard, quand l’Enterrement du jeune Emmanuel eu lieu, Gabriel ne pû s’empêcher d’aller sur les lieux. Il se rendit au cimetière, là où avait lieux la cérémonie en l’honneur d’Emmanuel. C’était la façon de Gabriel de dire qu’ils étaient quittes maintenant, qu’à présent l’âme d’Emmanuel pouvait reposer en paix.

Le Messager De Dieu était sagement appuyez contre un arbre, à l’ombre un peu à l’écart des autres. Silencieux, les bras croisé sur son torse et un fin sourire en coin. Il observait de loin le cercueil d’Emmanuel tout en écoutant discrètement ce que les gens disant au sujet du jeune homme.

« -Emmanuel était un homme apprécié de tous. Il va grandement me manquer. » Disait-il ici et là.

L’Archange Cadet ne pû s’empêcher de sourire moqueusement. Les gens étaient parfois tellement aveugles! Emmanuel avait eu que ce qu’il méritait et avec une touche d’humour! Gabriel devrait être remercié pour ce qu’il avait fait. Mais bon, il était habitué de ne pas être remercié.

Après quelques minutes de silence, Gabriel en conclus qu’il n’avait plus rien à faire dans ce cimetière. Il pouvait retourner à sa chambre d’Hôtel à présent. Le Messager De Dieu s’apprêta à disparaitre en un bruissement de battement d’ailes mais… À ce moment, une voix se fit entendre derrière lui :

« -Vous saviez, ce n’est pas bien d’espionné. Surtout à un enterrement. Vous connaissez Emmanuel ? »

L’Archange Cadet fronça légèrement les sourcils. Il fit volteface et remarqua la présence d’un jeune homme derrière lui. Mais en le regardant de plus près, l’Archange Cadet ressentie que cet homme n’était pas tout à fait humain… Son âme avait quelque chose de sombre… De lugubre… Gabriel le ressentit presque aussitôt…

Gabriel haussa un sourcil et eu un fin sourire moqueur.

« -Je n’espionnais pas, je me la fait discret. Ce n’est pas du tout la même chose, jeune homme. » Dit-il d’un tont mi-moqueur et mi-enjoué.

L’Archange Cadet haussa les épaules à la question du jeune homme, d’un air détendue.

« -Simple connaissance… Il était concierge à l’Hôtel ou j’ai loué une chambre. Je voulais seulement lui rendre un dernier hommage, car je le trouvais très sympa comme concierge. » Dit-il comme si rien n’était.

Gabriel avait dit la vérité en grande partie. Il ne cherchait pas à nié le fait qu’il connaissait que très peu Emmanuel.

« - Et vous alors… Vous aviez connu notre cher et regrettez Emmanuel ? » Questionna Gabriel en observant attentivement le jeune homme qui se trouvait face à lui.

~¤~¤~¤~¤~¤~¤~¤~¤~

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Regulus Amsterdam



Date d'inscription : 27/10/2015
Messages : 21
Âge : 25 ans depuis maintenant 125 années !
Localisation : Quelque pars, jamais bien loin, mais toujours loin à la fois !
Emploi/loisirs : Démon n'est pas un emploie ? Vraiment ? Pourtant cela prend du temps torturer les gens ! ARRÊTÉ DE VOUS FOUTRE DE MOI !!! Je suis un formidable démon, un démon qui ne vous fera aucun mal.. Nan, vous y croyez ? Pas moi !! * Rigole *
Humeur : Toujours heureux.. Heureux de torturer l’esprit des gens.
Amis : Des amis... Cela se mange ?
Ennemis : Tous et personne à la fois. Voudrait mieux, ne pas lui tourné le dos !
Amour : Nan, célibataire est-il ! En couple serait-il un jour ?
Famille : Secret...

MessageSujet: Re: Le cimetière de la vie ! (Libre)   Jeu 29 Oct - 23:59

Le vent s’était levé, une dame qui se trouvait près du cercueil se retrouva à courir après son chapeau qui s’était envoler. Cette cérémonie avait été de plus barbante, une véritable perte de temps. Ce n’était qu’un concierge de bas étage qui se la pétait ! Regulus aurait adorait le torturer jusqu’à mort s’en suive, mais cette fichu BANANE l’avais devancé. C’était agacent, très agacent, mais on ne pouvait revenir en arrière pour devancer nos projets. Regulus était venue à cette cérémonie pour la seul et unique raison du statue du paternel. Qui se trouvais être un député haut placer. Son fils, voulait seulement le couvrir de honte en fessant un métier de bas étage et en prend de la drogue. Entre le père et le fils beaucoup de tentions régnait. Emmanuel avait une fâcheuse manie de s’attirer des ennuis et à la fois de ce faire apprécier de tous. Une histoire des plus banales entre père et le fiston ! Seulement, le fils était dérangent. Peut-être le père ne se souciait pas de s’est agissement, le père le couvrait pour toute s’est faute. Ce dernier aurait du le tué lui-même. Mais visiblement, il aimait son enfant malgré les dérangement qu’il cossait.. Non, son paternel s’en fichait. PAS REGULUS ! Il voulait le voir mort. N’apprécient aucunement qu’on m’être en péril se qu’il entreprenait. Il ne laisserait personne être dans son chemin sans le payer. La mort de se dernier fut cette décevant, mais apprécier !

La présence de Regulus était donc requis à la cérémonie pour être au près de son ami député… Ami était un très grand mot. Ce dernier lui servait seulement de larbin. Un larbin apprivoisé ! Plus aucune distration ne l’attendait maintenant le fiston partie pour de bon !

« -Je n’espionnais pas, je me la fait discret. Ce n’est pas du tout la même chose, jeune homme. »

{Je commence à comprendre votre position ! } Souris sournoisement !

Il était très simple de faire le lien. Cet homme n’était pas réellement humain, Regulus le sentait. Ce qui ajoutait à sa conclusion. De plus, un homme qui n’a rien à se reprocher ne reste pas à l’écran en espionnant le déroulement d’un enterrement. Son ton de parole, ne laissait que peu de doute. Il n’aurait jamais au grand jamais utiliser se ton, s’il aurait tenue à Emmanuel. Monsieur Banana s’était fait tué par monsieur déglinguer ! C’était assez drôle, une banane. Une brillante idée.

Peut-être se trompait-il ! Regulus avait en réalité deux hypothèses. Toutefois, la première était de loin la plus sensé et logique dans toute cet histoire.

L’hypothèse suivant était que ce dernier soit le conjoint d’Emmanuel. Son mari secret ! Sont père serait ravie de le rencontré. Cela ne se tenait pas.. Cet idiot n’était venu à son esprit que pour tester l’homme devant lui. Il s’en servirait possiblement plus tard ou non.

-Simple connaissance… Il était concierge à l’Hôtel ou j’ai loué une chambre. Je voulais seulement lui rendre un dernier hommage, car je le trouvais très sympa comme concierge. »

Il ne disait aucun réponse suite à ses paroles, se contenta d’écouté comme si s’était des plus logique. C’était amusent de voir cet homme essayer de trouver une excuse valable pour sa présence en ses lieux. Quoi de mieux, savoir qu’un être nous mens et le laisser faire juste pour voir à quel point qu’il était près à aller pour couvrir ses mensonges.On verrait bien où la conversation allait les mené ! Cela pourrait s’avérer instructif pour l’avenir. Ce qui était sûre.. Ce n’était pas un démon. Non, quelque chose de plus vertueux. Quoi exactement, il en était pas encore certain.

« - Et vous alors… Vous aviez connu notre cher et regrettez Emmanuel ? »

{J’ai l’aire d’avoir une tête à aimé les enterrements peut-être ? J’ai eu l’occasion de voir Emmanuel à plusieurs événement et visite chez le père de se dernier.}

Pourtant son regard vers le père de se dernier. Ce dernier était un peu à l’écran et prenait une gorger d’alcool. La journée devait être difficile pour lui, mais Regulus ne pouvait pas comprendre cette émotion. À une autre époque, il pouvait la ressentir, le sentiment de perdre un être, un ami. C’était pour cette raison qu’il savait les simuler à la perfection. Regulus était très doué pour jouer les émotions.

Reportant son attention sur cet homme !

{Vous avez un nom, je présume ?}

Regarda l’homme dans les yeux pour le cerner d’avantage, mais n’en avait pas réellement besoin. Il savait déjà ce qu’il avait à savoir sur cet homme.

{Vous sentez bizarre, le chien mouiller ! Vous avez un chien ? J’aime les chiens, ils sont si loyaux ! }

Restant les yeux fixer sur le dernier, comme s’il attendait quelque chose de se dernier. Comme si s’est parole cachait un grand secret.

{Venez, je vous présente à son père. Ce dernier sera ravie de savoir que le travaille d’Emmanuel fut apprécier à juste égale ! }

Regulus commença à avancer !

{Ne vous faite pas prié. On pourrait prendre cela pour de l’arrogance de votre pars. }

~¤~¤~¤~¤~¤~¤~¤~¤~

Toujours de belle parole, toujours un jolie sourire, toujours aussi adorable, toujours aussi manipulateur ou pas... ?



Pas un geste a moins que ton rêve s’est d’avoir des narine derrière la tête.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabriel
Le Créateur


Date d'inscription : 21/10/2015
Messages : 83
Masculin Âge : Vieux... Très vieux!
Localisation : Là où tu ne me trouveras jamais, sauf si je le veux bien.
Emploi/loisirs : Hellooo? J'chui l'Embrouilleur!
Humeur : Dangereusement très bien... En général.
Amis : Très peu de gens... Rare sont ceux qui peuvent me supporter plus de 24 heures.
Ennemis : Un peu tout le monde... Que voulez-vous, je suis un vrai emmerdeur!
Amour : ♥ ... Mes Illusions, ça compte? Héhé... Nan, sérieusement... Je suis un grand sentimental, ya que Marie que j'aime vraiment! ♥
Famille : Dieu (père). / Les Archanges & les Anges (frères & soeurs).

MessageSujet: Re: Le cimetière de la vie ! (Libre)   Ven 30 Oct - 12:18

En temps normal, Gabriel aurait pû deviné à quel Créature il avait affaire sans problèmes. Mais là, il devait avouer avoir un peu de mal. Car ses pouvoirs d’Archange n’étaient pas encore rétablis totalement… En partie oui, mais pas encore totalement. Son retour dans le monde des vivants l’avait un peu plus ébranlé qu’il l’aurait pensé. Oh il allait s’en remette, mais c’était quand même assez agaçant. Mais malgré que ses pouvoirs d’Archange soit pas totalement remis, Gabriel avait sû ressentir que l’homme face à lui n’était pas totalement humain. Quand Gabriel se trouvait en la présence d’un humain, il pouvait ressentir sa fragilité ou encore les sentiments que celui-ci dégageait. L’humanité était plutôt facile à reconnaitre, même avec ses pouvoirs un peu affaiblis. Peut-être que l’Archange Cadet réussissait à bien les reconnaitre, car il avait passé plusieurs millénaires parmi eux. Peut-être qu’il reconnaissait leur espèce, parce qu’il en était assez proche depuis le temps. Mais là… Face à ce jeune homme, il ne réussissait pas à le cerné. Tout ce qu’il réussissait à ressentir, c’est que cette créature était quelque chose de très sombre… Et Gabriel pouvait aussi sentir cette odeur étrange dans l’air, comme une odeur de soufre! Le soufre était une odeur typiquement associé aux Démons, mais d’autre créature sinistre pouvait aussi avoir cette odeur. Gabriel ne pouvait donc pas en être sûr à 100%, tout ça à cause de ses pouvoirs d’Archange qui était affaiblis par son retour dans le monde des vivants!

L’Archange Cadet sortie de ses pensées quand le jeune homme prit la parole. Il semblait visiblement avoir des doutes sur la présence de Gabriel en ses lieux. Mais Gabriel s’en fichait royalement de ce que ce jeune homme pensait de lui. Si le jeune homme devenait trop gênant à ses yeux, Gabriel se ferait grand plaisir de faire de lui sa nouvelle cible. Mais pas pour le moment, ce n’était qu’un gamin, et puis Gabriel trouvait la situation plutôt marrante… Il voulait voir où cela alla les mené. Le Messager De Dieu écouta alors ce que le jeune homme disait :

« -J’ai l’aire d’avoir une tête à aimé les enterrements peut-être ? J’ai eu l’occasion de voir Emmanuel à plusieurs événement et visite chez le père de se dernier. »

L’Archange Cadet redressa doucement la tête et jeta un coup d’œil un peu plus loin, à l’homme qui était le père d’Emmanuel. Celui-ci était un peu à l’écart, buvant une gorgée d’alcool. Les yeux dorés de Gabriel se firent un peu plus intense. À force de vivre parmi les humains, Gabriel avait eu l’occasion d’observer leurs nombreux sentiments étranges. La plus part d’entre eux étaient encore un mystère pour Le Messager De Dieu, malgré toutes ses années. Mais il lui arrivait d’en comprendre certains, de les ressentir parfois à quelques rares occasions. Il aurait peut-être dû se sentir coupable, d’être celui qui avait causé la mort du jeune Emmanuel? Il aurait peut-être dû se sentir désoler, pour le père de ce dernier qui vivait la perte de son cher fils? Mais… Ce n’était pas le cas! Quand Gabriel repensait à ce qu’il avait surpris Emmanuel faire à cette pauvre et innocente jeune femme, toute envie de désolation et de remord s’effaçait de son esprit! Non… Ce crétin avait eu ce qu’il méritait, Gabriel n’avait rien à se rapprocher! Et puis… Mort étouffer par une banane, c’était quand même vraiment marrant comme mort! Le Messager De Dieu rapporta son attention sur la Créature face à lui, écoutant de nouveau ce qu’il disait :

« -Vous avez un nom, je présume ? »

Le Messager De Dieu étira ses lèvres en un fin sourire en coin, à la fois mystérieux et provocateur. Son nom? Quelle importance! Gabriel avait si longuement camoufler sa véritable identité avec tant de surnoms. Comme les fois où il se faisait passé pour un Embrouilleur, un demi-dieu avec un sens de l’humour très spécial et qui adore les sucreries… Ou encore les fois où il se faisait passé pour Loki, le Dieu Païen d’origine nordique… Gabriel adorait jouer ses rôles, personne n’arrivait à le cerné! Mouais bon, à l’exception des Winchester! Mais ça, c’était une autre histoire.

L’Archange Cadet prit un air détendue tout en répliquant :

« -William… Vous pouvez m’appeler William Smith. »

Gabriel pouvait ressentir que le jeune homme face à lui cherchait à le cerné. Héhé, cela amusait Gabriel. Il pouvait toujours asseyez, mais Gabriel laisseras jamais qui que ce soit découvrir ce qu’il était réellement. L’Archange Cadet avait l’habitude de joué au ‘’Chat et la Souris’’, cela l’amusait beaucoup. Le Messager De Dieu écouta de nouveau le jeune homme face à lui :

« -Vous sentez bizarre, le chien mouiller ! Vous avez un chien ? J’aime les chiens, ils sont si loyaux ! »

L’Archange Cadet haussa un sourcil à cette remarque dès plus étrange. Il ricana légèrement tout en posant un regard moqueur sur le jeune homme.

« -J’avais un chien il y a de ça quelques années, mais je ne l’est plus en ce jour. Je n’en sais rien, l’odeur est peut-être restée imprimé sur mes vêtements malgré les années. » Dit-il en haussant les épaules d’un air détendue.

C’était un p’tit marrant celui-là! Héhé, l’Archange Cadet était curieux de voir la suite des évènements. La façon dont le jeune homme le fixait, comme si il s’attendait à quelque chose de sa part, Gabriel aurait peut-être dû s’en méfier. Mais… En fait, pas du tout! Gabriel avait soif d’action, son retour dans le monde des vivants lui avait parue très ennuyant ses dernier jour avant l’accident de la banane!

« -Venez, je vous présente à son père. Ce dernier sera ravie de savoir que le travaille d’Emmanuel fut apprécier à juste égale ! »

Gabriel resta un moment sur place, observant le jeune homme qui commençait à avancer. Était-ce vraiment une bonne idée de rencontré le père? Car Gabriel doutait fort de pouvoir dire que des compliments sur Emmanuel… Il alla sans nul doute faire une bêtise et tout dire de travers! Gabriel était comme ça, il avait parfois tendance à dire les choses de façon très directe et crue! De façon moqueuse la plus par du temps, mais parfois aussi un peu cruelle.

« -Ne vous faite pas prié. On pourrait prendre cela pour de l’arrogance de votre pars. »

Gabriel sortie de ses pensées et décida toutefois de suivre le jeune homme, ce disant qu’il suffisait de se montré polie et c’est tout. Mouais… Mais bon, la politesse ce n’était pas vraiment sa tasse de thé non plus. Mais bon, au pire il lui suffisait de rester silencieux. Ça aussi ce n’était pas son fort… Gabriel n’avait pas sa langue dans sa poche en général. Mais il devait faire un effort!

Après quelques pas, la Créature et l’Archange Cadet arrivèrent tous les deux face au père d’Emmanuel. D’ailleurs, le père d’Emmanuel parue bien heureux de voir le jeune homme.

« -Ah, Regulus Amsterdam, c’est toujours un plaisir de vous voir. Quoi que, j’aurais préféré en d’autres circonstances. » Sourit tristement le père.

Gabriel plissa légèrement les yeux, tout en observant les deux hommes échanger une poignés de mains. Regulus Amsterdam… C’était donc ça le nom de la Créature. Maintenant qu’il le savait, l’Archange Cadet ne comptait pas oublier ce nom. Qui sait, un jour cela lui seras peut-être utile. Le père d’Emmanuel se tourna ensuite vers Gabriel et le regarda avec intrigue.

« -Et vous ? Vous êtes un ami de mon fils, je présume ? » Dit-il poliment.

« -Une connaissance… J’étais un client à l’Hôtel où votre fils, Emmanuel travaillait. J’ai malheureusement été présent lors du malheureux accident qui est arrivé à votre fils. Je vous souhaite toutes mes condoléances, Monsieur. Je suis William Smith. » Dit Gabriel avec un pâle sourire qu’il voulue réconfortant tout en lui tendant poliment sa main.

Le père d’Emmanuel lui serra à son tour la main, alors qu’un petit silence s’installa… Gabriel se félicita intérieurement, car jusqu’à présent il n’avait pas dit quelque chose de déplacer au sujet d’Emmanuel.

~¤~¤~¤~¤~¤~¤~¤~¤~

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Regulus Amsterdam



Date d'inscription : 27/10/2015
Messages : 21
Âge : 25 ans depuis maintenant 125 années !
Localisation : Quelque pars, jamais bien loin, mais toujours loin à la fois !
Emploi/loisirs : Démon n'est pas un emploie ? Vraiment ? Pourtant cela prend du temps torturer les gens ! ARRÊTÉ DE VOUS FOUTRE DE MOI !!! Je suis un formidable démon, un démon qui ne vous fera aucun mal.. Nan, vous y croyez ? Pas moi !! * Rigole *
Humeur : Toujours heureux.. Heureux de torturer l’esprit des gens.
Amis : Des amis... Cela se mange ?
Ennemis : Tous et personne à la fois. Voudrait mieux, ne pas lui tourné le dos !
Amour : Nan, célibataire est-il ! En couple serait-il un jour ?
Famille : Secret...

MessageSujet: Re: Le cimetière de la vie ! (Libre)   Ven 30 Oct - 15:54

Suite au prénom de ce William Smith, Regulus semblait s’en satisfaire parfaitement comme s’il le croyait sur parole. En réalité, cela l’amusait grandement. Beaucoup même ! Monsieur Smith, était un nom répandu pour les doubles identités. Pourquoi cacher son véritable nom ?

Cerner ce William avait été d’une facilité. Il avait tué Emmanuel et il n’était pas humain. Il sentait le ciel et le chien mouiller. Une odeur de friandise se dégageait également de cet homme.  C’est émotion ne semblait pas réellement développé. Ce qui laissait penser que cet homme n’était pas une personne qui vivait sur la terre. Toutefois, il sentait les humains beaucoup trop pour ne pas en avoir fait partie très longtemps. Plus longtemps que lui-même. Alors pourquoi semblait-il avait des problèmes avec s’est émotion ou du moins à les dissimulé. Il venait de là haut.. Plusieurs être vivaient au paradis. Il n’y avait pas que des dieux et des anges.. Sont origine était trouver, mais son espèces n’était pas encore officiel. Même s’il commençait à avoir des doutes. Ce n’était pas un être de bas étage. Non, Regulus pouvait ressentir la puissance qui se cachait en cet homme qui se fessait appelé William.

William l’avait suivit au près du père d’Emmanuel.

Regulus échangea une parole réconfortante avec le père de se dernier avant que le père ne remarque la présence de William.

« -Et vous ? Vous êtes un ami de mon fils, je présume ? » Dit-il poliment.


« -Une connaissance… J’étais un client à l’Hôtel où votre fils, Emmanuel travaillait. J’ai malheureusement été présent lors du malheureux accident qui est arrivé à votre fils. Je vous souhaite toutes mes condoléances, Monsieur. Je suis William Smith. » Dit Gabriel avec un pâle sourire qu’il voulue réconfortant tout en lui tendant poliment sa main.


{Vous avez le droit de savoir la vérité mon cher ami. Vous contiez énormément à mes yeux. Je serais un piètre ami, si je ne vous disais pas qui est en réalité William ! }

Regulus regarda dans les yeux William, tout en gardant son sérieux. Joué des émotions. C’était devenue depuis longtemps un jeu où qu’il excellait ! De plus, joué était quelque chose apprécier de Regulus. Donnant une tape sur dans le dos de William qui se voulait amicale et lui adressant un petit sourire réconfortant. Ce qui démontrait alors au père d’Emmanuel que Regulus le connaissait.

{Tu n’as pas à avoir peur William ! Samuel veut la vérité, rien de plus. Il l’a mérite, tu ne croix pas. Ce serait cruel de ne pas lui avoué. Tout maintenant ! }

Ce décolla de William pour reprendre place plus près de Samuel. Ce dernier attendait la réponse de William. Qui semblait mal à l’aise et bizarrement ne disait pas un mot.

{Parler, je vous en pris. Dite moi tout ? Dit alors Samuel, le père d’Emmanuel ! }

{C’est difficile pour William de parlé. La situation est douloureuse et se qui s’est passé est compliquer et difficile à vivre. }

Regulus fessait exprès de garder le suspense jusqu’au bout. C’était plus drôle ainsi !

{Samuel… Je ne sais point, si je prends la bonne décision en te fessant savoir… (Regulus prit une légère pose de deux seconde avant de reprendre.) La nouvelle aurait du être merveilleuse. Malheureusement, ce n’est plus le cas.

{Une bonne nouvelle venant de mon fils.. J’ai du mal à y croire. Il était doué pour m’apporté des ennuis.} Le père osa les épaules. Il avait lâché prise, de voir un jour que son fils aurait pu réellement faire quelque chose qu’on pourrait qualifier de Bonne nouvelle. Cela se voyait à ses yeux.

{William est trop timide pour vous dire la vérité. De ce fait, je sers donc d’intermédiaire. Emmanuel était gay.}

Laisse le père comprendre le sense des paroles dite. Puis Samuel regardait William, un regard nouveau au visage.

{Leur histoire dure depuis plusieurs mois, près de onze mois. Emmanuel n’a pas osé le dire. Il vous avait cossé tant de problème, alors il ne voulait pas te décevoir une nouvelle fois. Emmanuel m’a fait promettre de ne rien vous dire. Toutefois, votre fiston était sensé annoncé là nouvelle durant la semaine.}

Prenant une pose et regarda William avec un sourire réconfortant. Avança dans sa direction avec une expression réconfortante et trisse à la fois.

{La mort d’Emmanuel doit être immensément difficile pour toi. Perdre son amour ! Son nouveau fiancé du jour au lendemain !}

{Fiancé… Mon fiston avait un fiancé.. Par la barbe de merlin ! Un véritable miracle. C’est tragique. On va surmonter cette épreuve tout les deux ! Tu as bien fait de venir en cette journée. } Le père laissa tomber une larme sur sa joue en fixant William tristement.

Mais Regulus ne s’arrêtait pas là. Non, une bonne histoire devait avoir quelque chose de plus réelle. Sortant de son veston une boite.

{Emmanuel avait déjà prévue.. }

S’arrêtant aux beaux milieux de sa phrase l’aire de trouvé difficile et réellement trisse la situation. Les paroles qui disaient semblaient être tout aussi difficile à prononcer. La mort d’Emmanuel semblait l’affecté grandement, quand il n’en était rien en réalité.

{Tenez, il aurait voulu que je te donne cette boite !}

Il tendit alors la boite à William, le regardant. Dans la boîte se trouvait deux bagues de mariage. Regulus attendit. C’est seulement une fois la boite ouverte qu’il ajoutait.

{Il avait insisté pour les achetés immédiatement. Il disait que s’est bague était parfaite pour vos deux. Emmanuel à fait gravé à l’intérieur.. Âme sœur pour l’éternité !}

Quelque autres échange eu lieux. Après quoi Samuel les invita à venir prendre un verre dans sa demeure. Disant qu’il voulait apprendre à connaitre d’avantage celui qui avait été le fiancé de son fiston et aussi qu’ils faillent tous se soutenir après une tel épreuve.  

Il ne laissait donc aucun des deux refuser. Ce qui énerva un peu Regulus de devoir jouer la comédie de la tristesse encore et encore. Mais son nouvel ami William était distrayant ! Alors, il ne se fit pas prier pour accepter l’invitation.

~¤~¤~¤~¤~¤~¤~¤~¤~

Toujours de belle parole, toujours un jolie sourire, toujours aussi adorable, toujours aussi manipulateur ou pas... ?



Pas un geste a moins que ton rêve s’est d’avoir des narine derrière la tête.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabriel
Le Créateur


Date d'inscription : 21/10/2015
Messages : 83
Masculin Âge : Vieux... Très vieux!
Localisation : Là où tu ne me trouveras jamais, sauf si je le veux bien.
Emploi/loisirs : Hellooo? J'chui l'Embrouilleur!
Humeur : Dangereusement très bien... En général.
Amis : Très peu de gens... Rare sont ceux qui peuvent me supporter plus de 24 heures.
Ennemis : Un peu tout le monde... Que voulez-vous, je suis un vrai emmerdeur!
Amour : ♥ ... Mes Illusions, ça compte? Héhé... Nan, sérieusement... Je suis un grand sentimental, ya que Marie que j'aime vraiment! ♥
Famille : Dieu (père). / Les Archanges & les Anges (frères & soeurs).

MessageSujet: Re: Le cimetière de la vie ! (Libre)   Mer 4 Nov - 16:06

Gabriel se félicita intérieurement de ne pas avoir dit quelque chose de déplacer au sujet d’Emmanuel, jusqu’à présent. Oh ce n’est pas l’envie qui lui manquait, il pourrait en sortir des tonnes sur des types comme ce crétin d’Emmanuel. Mais il faisait l’effort de ne rien dire, car cela aurait sans nul doute démolie le pauvre père de ce dernier. Contrairement au fils, le père semblait quelqu’un de bien… L’Archange Cadet ne voyait donc aucun motif valable de lui cracher à la figure toutes les horribles choses que son fils avait faites. Au contraire, il se sentait même un peu obligé de lui remonter un peu le moral, juste pour le réconforter. Le Messager De Dieu sortie de ses pensées en écoutant ce que Regulus disait :

« -Vous avez le droit de savoir la vérité mon cher ami. Vous contiez énormément à mes yeux. Je serais un piètre ami, si je ne vous disais pas qui est en réalité William ! »

Gabriel resta impassible, le visage neutre de toutes émotions. En fait, c’était plutôt rare de le voir aussi neutre, lui qui affichait toujours un air moqueur et provocateur normalement. Mais ce soudain visage neutre de sa part, pouvais que signifier une pointe de mise en garde. Que comptait dire Regulus à son sujet ? En temps normal, il aurait suffi à Gabriel de croisé le regard de cette Créature, pour savoir ses intentions. Mais quand leurs regards se croisèrent, l’Archange Cadet ne réussis pas à lire dans son esprits. Encore une fois, cela était une preuve que son retour dans le monde des vivants l’avait un peu plus ébranlé qu’il l’aurait prévue. Ses pouvoirs était limité, un peu trop à son goût il devait se l’avoué. Mais une chose était sûr… Malgré que ses pouvoirs d’Archange soit limité pour le moment, Gabriel pouvait ressentir que Regulus faisait que jouer avec ses sentiments. Il pouvait ressentir le mensonge dans ses émotions, Regulus faisait que s’amuser.

Regulus lui donna une petite tape dans son dos, qui se voulue amical suivit d’un sourire réconfortant. L’Archange Cadet plissa légèrement les yeux, restant silencieux. Il était curieux de voir ce que Regulus voulait faire croire à son sujet…

« -Tu n’as pas à avoir peur William ! Samuel veut la vérité, rien de plus. Il l’a mérite, tu ne croix pas. Ce serait cruel de ne pas lui avoué. Tout maintenant ! »

À ses paroles, Gabriel ne pû s’empêcher de ressentir un petit mal l’aise. Le fait que Regulus sache ce qu’il a fait, ne semblait pas l’inquiété plus que ça… Mais c’était surtout la réaction du paternel que Gabriel semblait plus craindre. Tout ce que l’Archange avait voulu, c’est qu’Emmanuel paye ! Mais il n’avait rien contre le paternel, il ne désirait pas à lui nuire, il ne voulait pas être la cause de sa tristesse.

Gabriel garda alors silence, tandis que Regulus se détachait de lui pour se mettre près de Samuel qui semblait attendre une réponse de sa part.

« -Parler, je vous en pris. Dite moi tout ? » Dit alors Samuel le père d’Emmanuel.

L’Archange Cadet jeta un regard vers ce dernier, l’air un peu mal à l’aise. Pour une fois, il ne savait pas très bien quoi dire.

« -C’est difficile pour William de parlé. La situation est douloureuse et se qui s’est passé est compliquer et difficile à vivre. »

Gabriel pouvait ressentir que Regulus faisait exprès de faire tenir le suspense jusqu’au bout. Cette Créature s’amusait visiblement de la situation.

« -Samuel… Je ne sais point, si je prends la bonne décision en te fessant savoir… (Regulus prit une légère pose de deux seconde avant de reprendre.) La nouvelle aurait du être merveilleuse. Malheureusement, ce n’est plus le cas.  »

« -Une bonne nouvelle venant de mon fils.. J’ai du mal à y croire. Il était doué pour m’apporté des ennuis. »

Le père osa les épaules. Il avait lâché prise, de voir un jour que son fils aurait pu réellement faire quelque chose qu’on pourrait qualifier de Bonne nouvelle. Cela se voyait à ses yeux. Et à voir cette déception dans ses yeux, l’Archange Cadet fit que se sentir encore plus mal à l’aise. Les humains pouvaient paraitre tellement fragiles, tellement sur le bord du désespoir parfois!

« -William est trop timide pour vous dire la vérité. De ce fait, je sers donc d’intermédiaire. Emmanuel était gay. »

Aux paroles de Regulus, Gabriel haussa un sourcil d’étonnement tout en tournant ses yeux dorés en direction de celui-ci. C’est donc là qu’il voulait en venir?! Gabriel pouvait à présent voir où Regulus voulait en venir. Et pour être honnête… Il fallut beaucoup de mal à l’Archange Cadet pour ne pas éclater ouvertement de rire! Cette situation devenait décidément vraiment loufoque. Mais c’est justement ce qui était si drôle aux yeux de Gabriel, Le Messager De Dieu avait toujours eu un sens de l’humour très développer et particulier avouons-le! L’Archange Cadet décida donc de joué le jeu… Se contentant d’afficher un fin sourire aux coins de ses lèvres, se forçant à le contrôler pour ne pas paraitre trop moqueur. Il remarqua que Samuel, le père d’Emanuel le regardait à présent d’un regard nouveau.

« -Leur histoire dure depuis plusieurs mois, près de onze mois. Emmanuel n’a pas osé le dire. Il vous avait cossé tant de problème, alors il ne voulait pas te décevoir une nouvelle fois. Emmanuel m’a fait promettre de ne rien vous dire. Toutefois, votre fiston était sensé annoncé là nouvelle durant la semaine. »

Gabriel laissa Regulus parler. Regulus prit une petite pose et s’approcha de lui, avec une expression réconfortante et triste à la fois. Chose sûr, ce type savait bien jouer la comédie.

« -La mort d’Emmanuel doit être immensément difficile pour toi. Perdre son amour ! Son nouveau fiancé du jour au lendemain ! »

Si Regulus pensait le mettre mal à l’aise, en le faisant pensé pour le fiancé et amant de Emmanuel, il se trompait grandement. À vrai dire, Gabriel était très ouvert sur les orientations sexuelles des gens. Cela lui faisait ni chaud ni froid… Contrairement à certain membre de sa famille. Mais bon, l’Archange Cadet avait toujours été un peu à part, et surtout plus ouvert d’esprit.

« -Fiancé… Mon fiston avait un fiancé.. Par la barbe de merlin ! Un véritable miracle. C’est tragique. On va surmonter cette épreuve tout les deux ! Tu as bien fait de venir en cette journée. »

Le père laissa tomber une larme sur sa joue en fixant William tristement. À voir la réaction du père d’Emmanuel, Gabriel sentie tout mal l’aise s’envoler. Finalement… Ce mensonge montez de toute pièce part Regulus, était plutôt un mal pour un bien. Si cela pouvait rendre Samuel fière de son fils, alors Gabriel était prêt à jouer le jeu jusqu’au bout. Après tout, c’est ce qu’il voulait… Seulement remonté le moral du pauvre père. Gabriel lui adressa alors un sourire qu’il voulue rassurant et un peu triste à la fois.

« -Je suis tout à fait d’accord avec vous, Samuel. À nous deux, ont arriveras a surmonté ce tragique accident. » Dit Gabriel en inclinant poliment sa tête en sa direction.

Mais Regulus n’en restait pas là… Il fouilla dans son veston et en sortie une petite boite, tout en rajoutant :

« -Emmanuel avait déjà prévue.. »

Regulus s’interrompue au milieu de sa phrase, l’air de trouver la situation vraiment difficile à dire. Mais Gabriel doutait que cela soit vraiment sincère, il faisait que jouer la comédie encore une fois.

« -Tenez, il aurait voulu que je te donne cette boite ! »

Regulus lui tendit la petite boite. Gabriel la prise et regarda un moment la boite avant de l’ouvrir… Il remarqua alors deux bagues, deux alliances de mariage pour être plus précis. Héhé, ce type était un bon comédien… Il avait vraiment tout prévue pour que son mensonge soit réel. Gabriel appréciait les petits détails, lui-même savait à quel point cela était important. L’Archange Cadet prit un air faussement tristounet et touché, puis leva les yeux vers Regulus qui disait :

« -Il avait insisté pour les achetés immédiatement. Il disait que s’est bague était parfaite pour vos deux. Emmanuel à fait gravé à l’intérieur.. Âme sœur pour l’éternité ! »

« -C’est très gentil de ta part, Reg’. Tu sais… Malgré que cette situation soit très délicate et dur à supporter, j’apprécie que tu sois là. » Sourit tristement Gabriel tout en mettant une main sur l’épaule de la Créature.

Tout en mettant sa main sur son épaule, l’Archange Cadet plongea ses yeux dorés dans les yeux de ce dernier. Il lui lançait un regard qui en disait long. Ont auraient pû croire qu’il était sincèrement reconnaissant, mais au fond, cela voulait aussi dire qu’il comptait bien lui rendre l’appareil un ses jours où il s’y attendra le moins. Après tout, Gabriel ne se faisait pas surnommé l’Embrouilleur pour rien.

Ils échangèrent quelques paroles tous les trois, jusqu’au moment où Samuel les invita à venir prendre un verre dans sa demeure. Tout en précisant qu’il voulait en savoir plus sur celui qui aurait été le fiancé de son fils, et en précisant qu’après tout il fallait tous se soutenir en cette situation difficile. Gabriel semblait pas très à l’aise de devoir rester un peu plus longtemps que prévue, il aurait bien voulue retrouver sa vie tranquille. Mais bon, c’était pour faire plaisir au paternel… Et puis Regulus était plutôt marrant, alors Gabriel ne se fit pas prier non plus.

Un peu plus tard dans la soirée, Gabriel se trouvait assit dans l’un des canapés du salon de la demeure du père d’Emmanuel. Un verre de whisky à la main, il échangeait quelques paroles avec Regulus et Samuel. Mais après trois heures à discuter en bien d’Emmanuel, Gabriel commençait sérieusement à n’en avoir assez de cette comédie. Il en jugea donc qu’il en avait assez fait comme ça, avant de vraiment tout gâcher. L’Archange Cadet fini la dernière gorgée de son deuxième verre de Whisky puis se leva du canapé tout en disant d’un tont léger :

« -Bon… Vous m’excuserez mais, je dois partir. Il se fait tard. »

« -Oh, déjà mais il est que 18h, mon cher ami. Pourquoi ne pas rester à dîné ? » Proposa Samuel.

« -Non ! » Répliqua l’Archange Cadet d’un tont un peu sec et agacer.

Le père d’Emmanuel haussa un sourcil, un peu surpris par ce soudain tont sec. William lui avait parue tellement gentil et polis tout au long de la soirée. En réalisant son tont, Gabriel se força à faire un sourire d’excuse et à se radoucir légèrement.

« -Merci pour cette soirée, ça fut très agréable. Mais… Je me dois de refusé cette invitation à dîné, Monsieur. Je crois que j’ai un peu besoin de repos, tout comme vous… Une bonne nuit de sommeil ne vous feras pas de tort. » Dit Gabriel un peu plus calme avec un sourire bienveillant.

Samuel hocha doucement la tête et lui rendit poliment son sourire.

« -Très bien, je vous souhaite une bonne fin de soirée, William. À très bientôt, je l’espère bien. » Dit-il poliment.

Gabriel le salua poliment, puis fit un petit signe de tête à Regulus avec un sourire en coin. L’Archange Cadet quitta alors la demeure du père d’Emmanuel tout en lâchant un soupir de soulagement. Enfin libéré de toute cette histoire, qui malgré tout avait été très marante!

Le Messager De Dieu tourna sur la gauche au coin de rue et entra dans une ruelle, puis claqua des doigts en faisant discrètement apparaitre une barre chocolatée dans sa main. Il la déballa et mordit dedans à pleines dents tout en continuant de marcher le long de la ruelle tandis qu’une fine pluie commença à tomber…

~¤~¤~¤~¤~¤~¤~¤~¤~

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Regulus Amsterdam



Date d'inscription : 27/10/2015
Messages : 21
Âge : 25 ans depuis maintenant 125 années !
Localisation : Quelque pars, jamais bien loin, mais toujours loin à la fois !
Emploi/loisirs : Démon n'est pas un emploie ? Vraiment ? Pourtant cela prend du temps torturer les gens ! ARRÊTÉ DE VOUS FOUTRE DE MOI !!! Je suis un formidable démon, un démon qui ne vous fera aucun mal.. Nan, vous y croyez ? Pas moi !! * Rigole *
Humeur : Toujours heureux.. Heureux de torturer l’esprit des gens.
Amis : Des amis... Cela se mange ?
Ennemis : Tous et personne à la fois. Voudrait mieux, ne pas lui tourné le dos !
Amour : Nan, célibataire est-il ! En couple serait-il un jour ?
Famille : Secret...

MessageSujet: Re: Le cimetière de la vie ! (Libre)   Dim 8 Nov - 17:16

L’endroit où vivait Samuel était une maison qui contait une vingtaine de pièce. Toute les pièces était moderne et manquait largement d’entrain et de vie. Pratiquement, tout était en blanc ou noir. C’était froid, la mord y rodait. Ce qui n’était pas faut. Plusieurs meurtres avaient eu lieux dans cette humble demeure. Un ancien sérial killer avait eu cette maison dans le passé, les corps se trouvaient sous la maison, mais Regulus n’en avait soufflé mot à personne. Ce serait beaucoup plus marrant le jour où les propriétaires arriverais face à se carnage du passé.
 
Cette soirée était des plus ennuyeuses, les cadavres qui se trouvais en bas, aurait été de meilleurs compagnie. On avait une belle brochette, un poulet qui n’arrêtait de chanter de son bruit horrible…. Et l’autre bonbon, une seule expression connaissait-il ? Et c’était le neutre. La soirée était pénible. Un verre de Whisky dans les mains, le buvant d’une seule gorgée.
 
*Putain, le connard.. Il est radin !*
 
Regulus se leva, d’une démarche assuré, mais lente il se dirigea vers le mini bar. Ensuite, il se servit un vrai verre de Whisky. La discussion dira encore un petit moment. William fini par annoncer son dépars.
 
*Enfin, il part ! *
 
Le dépars de se dernier fut une bonne nouvelle. Regulus affichait toujours une expression de tristesse, mais au fond de lui, il en était tout autre. Une fois mit dehors, Regulus alla retrouver Samuel. Il se trouvait toujours au salon, ce servant un verre avec deux olives.
 
{La fête peut commencer ! }S’écria Samuel dans une petite danse des plus comiques. }
 
Regulus souris à cette remarque. Malheureusement, il avait encore beaucoup à faire.
 
{Tu avais parfaitement raison. L’ange n’a toujours pas récupéré tout ses pouvoirs. Un instant, j’ai eu peur de finir avec ma tête sur un pique.}
 
L’expression de Regulus avait changé radicalement. Il jeta son verre en pleine tronche de Samuel.. Qui s’appelait en réalité Filimon. Ce dernier travaillait pour lui depuis toujours ou du moins depuis sa métamorphose en démon. Une entaille apparut sur le visage de ce dernier. Du sang en coulait. Ce n’était certes pas une grande blessure et rarement Regulus attaquait les membres de son personnel. Cependant, il ne supportait pas qu’on le surestime. Lui qui ne se laissait jamais faire s’en se battre. Depuis le temps, il s’était fait un nom. Se statue n’était plus à faire. De se fait, les paroles de Filimon l’avait profondément déçus.
 
{Comment oses-tu dire une telle chose. Comment oses-tu me surestimé ? Ta tête sera sur un pique et c’est moi-même qui s’en chargerai, pauvre crétin.}
 
Filimon se rendit compte de l’erreur commise. Il n’avait pas voulu dire les choses ainsi et s’est parole avait sonné autrement, qu’il ne l’aurait voulu. Il n’aurait jamais fait quelque chose pour déplaire à son maître.
 
{Pardonné moi, je réparerais s’est parole prononcé de travers. Je ne vous surestimerais jamais. Il va de sois, je sais parfaitement de quoi vous êtes capable monsieur Amsterdam ! }
 
{Occupez-vous du cachot nord, ensuite je serais amnésique à se qui s’est passé à cette instant.}
 
Filimon ne discuta pas et fit un signe d’acceptation. Il allait partir quand Regulus le retenue.
 
{Tu as été parfait. Parfaitement ennuyeux. } Ce contenta de faire un léger sourire pratiquement imperceptible.
 
Peut de gens était dans les bonnes grâces de Regulus Amsterdam, seule s’est fidèle proche avait cette chance. Il n’aimait personne, son cœur semblait étains à jamais. Il ne ressentait rien en particulier face à s’est personne. Ils étaient seulement s’est fidèles favori.
 
Suite à s’est simple parole, il le laissa partir. Filimon avait accomplis sa tache. Ce qui était satisfaisant. Il était vrai, une petit punition lui avait été donné, mais Filimon l’avait parfaitement mérité.  
 
Regulus fini par sortir de la maison sans plus attendre. Il pouvait sentir cette odeur de ciel, de bonbon et de chien à des kilomètres à la ronde. Sa empestait, une odeur pareille lui donnait envie de gerber. Il s’alluma donc une cigarette pour camoufler cette odeur dérangeante. Quelque instant plus tard, il arriva devant Monsieur William.
 
{Une bien vilaine habitude. Le chocolat n’est en réalité du sucre. Enfin, il en a des meilleurs que d’autre. } Regarde sa barre de chocolat. {Je constant que vous aimez que le sucre. }
 
Regulus, prit une pouffé de sa cigarette.
 
{Le pauvre Samuel, il est si triste d’avoir perdu son fiston. C’est aussi mieux ainsi par contre. Cet enfoiré était un sale rat dégoût, mais vous le savez déjà. Sinon pourquoi l’auriez-vous tué avec cette banane. En réalité, la banane aurait mérité cet enterrement et non Emmanuel. Une boite de carton aurait été suffisent pour lui et s’est pêcher. }
 
Prenant une nouvelle pouffé de sa cigarette avant de la jeté au sol et de l’écrasé de son pied gauche. Regulus sortie une boite de son pantalon.
 
{Vous pouvez la gardez, il appartenait réellement à Emmanuel. Son père ne voulait plus lui donné un seul dollar. Il a donc passé à cette solution pour avoir l’argent de son père. Samuel ne méritait pas de l’apprendre. Il méritait d’apprendre quelque chose qui aurait pu devenir réellement positif. }
 

Regulus tendis la boite à William. 

~¤~¤~¤~¤~¤~¤~¤~¤~

Toujours de belle parole, toujours un jolie sourire, toujours aussi adorable, toujours aussi manipulateur ou pas... ?



Pas un geste a moins que ton rêve s’est d’avoir des narine derrière la tête.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabriel
Le Créateur


Date d'inscription : 21/10/2015
Messages : 83
Masculin Âge : Vieux... Très vieux!
Localisation : Là où tu ne me trouveras jamais, sauf si je le veux bien.
Emploi/loisirs : Hellooo? J'chui l'Embrouilleur!
Humeur : Dangereusement très bien... En général.
Amis : Très peu de gens... Rare sont ceux qui peuvent me supporter plus de 24 heures.
Ennemis : Un peu tout le monde... Que voulez-vous, je suis un vrai emmerdeur!
Amour : ♥ ... Mes Illusions, ça compte? Héhé... Nan, sérieusement... Je suis un grand sentimental, ya que Marie que j'aime vraiment! ♥
Famille : Dieu (père). / Les Archanges & les Anges (frères & soeurs).

MessageSujet: Re: Le cimetière de la vie ! (Libre)   Mer 18 Nov - 18:20

Après avoir passé environs deux bonnes heures dans la demeure du père d’Emanuel, un peu d’air frai fit le plus grand bien à l’Archange Cadet. Gabriel appréciait la compagnie des humains en général, mais ce soir… Il avait sentie quelque chose de sombre, une présence, un truc assez agaçant chez Samuel. Mais Le Messager De Dieu n’avait pas sû dire quoi, pour le moment. Tout comme il n’avait pas sû savoir de quel Créature Regulus faisait partie exactement, malgré qu’il aille un doute sur l’endroit d’où il venait. Gabriel se maudissait intérieurement de ne pas être en pleine possession de ses pouvoirs, qui avaient été affaiblie par son retour dans le monde des vivants. Même si cela l’ennuyait de l’avoué, ses pouvoirs d’Archange lui manquaient. Mais bon, encore quelques jours et il alla sans doute pouvoir récupéré ses pleins pouvoirs et énergies.

Un léger vent venue ébouriffer doucement ses cheveux à la couleur caramélisé, tandis que l’Archange Cadet croqua une nouvelle fois dans sa barre chocolaté. Avec un fin sourire en coin, il ferma un moment ses yeux, savourant avec grand délice le goût sucrée-chocolatée de sa barre. Il avait beau être un Archange… Diable, qu’il adorait les sucreries! Oh pourtant, Gabriel n’avait pas vraiment besoin de se nourrir. Et depuis le nombre de siècles qu’il possédait son Véhicule, il n’avait pas besoin de le nourrir lui non plus. Mais Gabriel avait toujours été à part… Depuis le temps qu’il vivait parmi les humains, il avait adopté certaines de leurs manies. Manger des trucs sucrées, passé du bon temps en compagnie de jolies demoiselles, boire quelques verres, dormir, pensé par lui-même, ressentir des choses… Oui, Gabriel avait appris à être un ‘’bon vivant’’, il aimait sa vie sur Terre et la vivant à mille à l’heure!

Le Messager De Dieu avait toujours les yeux fermés, l’air de toujours savouré avec grand délice le goût sucré-chocolatée qui lui chatouillait agréablement les papilles gustatives, mais… À ce moment, il sortit de ses pensées en sentant dans l’aire une odeur familière de souffre. Une odeur qui lui donna des hauts le cœur… Mélangé à une sorte d’odeur de fumée de cigarette. L’Archange Cadet rouvrit les yeux quand une voix s’adressa à lui :

« - Une bien vilaine habitude. Le chocolat n’est en réalité du sucre. Enfin, il en a des meilleurs que d’autre. »

Gabriel se retourna pour faire face à Regulus, tout en étirant discrètement ses lèvres en un fin rictus en coin. Tout en finissant de mâcher son bout de barre chocolaté d’un air détendue, il haussa un sourcil tout en écoutant de nouveau la suite des paroles de Regulus qui jeta un regard à sa barre chocolaté :

« -Je constant que vous aimez que le sucre. »

Tout en soutenant le regard de la Créature face à lui, l’Archange Cadet sourit un peu plus d’un air moqueur.

« -Ont n’as tous un p’tit pêcher pour lequel ont craques… Héhé, moi c’est La Gourmandise ! » Dit-il tout en faisant bouger ses sourcils de haut en bas avec amusement.

À l’entendre parler, ont auraient pû se demander de quel ‘’Gourmandise’’ il parlait exactement. La Gourmandise du sucré, ou alors La Gourmandise d’un peu plus… Comme la chaleur humaine?! Héhé, mais bon… Avec Gabriel, ont savaient jamais si il parlait sérieusement ou si il faisait que se foutre carrément de notre gueule!

Regulus prit une pouffé de sa cigarette, se qui fit légèrement grimacer l’Archange Cadet, qui d’un petit mouvement de main chassa la fumée alors que Regulus reprit parole :

« -Le pauvre Samuel, il est si triste d’avoir perdu son fiston. C’est aussi mieux ainsi par contre. Cet enfoiré était un sale rat dégoût, mais vous le savez déjà. Sinon pourquoi l’auriez-vous tué avec cette banane. En réalité, la banane aurait mérité cet enterrement et non Emmanuel. Une boite de carton aurait été suffisent pour lui et s’est pêcher. »

Gabriel resta impassible face à ses paroles, il ne répliqua pas. Pour être honnête, il se foutait royalement que Regulus sache qu’il était bel et bien la cause de la mort d’Emanuel. Si Regulus aurait pas été d’accord qu’Emmanuel ne méritait pas cette mort, il aurait très bien pû le dénoncer. Mais il ne l’avait pas fait, ce qui prouvait à Gabriel que le jeune homme était du même avis que Lui : Emmanuel avait eu ce qu’il méritait! Et l’Archange Cadet ne pû s’empêcher de sourire un peu plus à la remarque que Regulus fit sur la banane, que celle-ci aurait plus mérité cet enterrement et non Emmanuel.

« -Je suis heureux de voir que quelqu’un est du même avis que moi. » Sourit-il.

Prenant une nouvelle pouffé de sa cigarette avant de la jeté au sol et de l’écrasé de son pied gauche. Regulus sortie une boite de son pantalon.

« -Vous pouvez la gardez, il appartenait réellement à Emmanuel. Son père ne voulait plus lui donné un seul dollar. Il a donc passé à cette solution pour avoir l’argent de son père. Samuel ne méritait pas de l’apprendre. Il méritait d’apprendre quelque chose qui aurait pu devenir réellement positif. »

L’Archange Cadet abaissa ses yeux dorés en direction de la boite que Regulus lui tendait. Son visage resta plutôt neutre, mais le regard qu’il portait sur la boite qui appartenait à Emmanuel en disait long… Il semblait la regardé de haut, avec froideur, avec dédain comme si c’était une vulgaire chaussette non lavé! Ce regard était digne de la terrifiante Créature Céleste qu’il était, de l’Être sans cœur qu’il était, de la Créature la plus terrifiante de tout le Paradis.

« -Si cette… Chose, appartenait à Emmanuel, crois-moi il serait beaucoup mieux entre tes mains à toi. Peu importe ce que cette boite contient, vos mieux la garder loin de moi. Car honnêtement, j’en n’ai rien à ciré de lui à présent! Il a eu ce qu’il méritait et je ne compte pas m’apitoyer sur son sort plus longtemps. Je suis vraiment désoler pour son père, mais je ne compte pas rester en contact avec lui non plus. Si je lui ai dit à la prochaine, c’était que pour être gentil ! J’ai pris un verre avec lui, je me suis montré sympa alors qu’il soit heureux de ma gentillesse et qu’il me foute la paix maintenant! » Dit-il en roulant des yeux.

Le tont que Gabriel avait pris était différent de celui qui avait adopté un peu plus tôt face à Samuel. Sa gentillesse et son air désoler semblait s’être envolé en éclat! Son masque de ‘’monsieur gentil’’ était tombé. La moquerie, l’arrogance et le défi était de nouveau présent dans son tont de voix et sa manière d’être. Quand l’Archange Cadet releva ses yeux dorés en direction de Regulus, ils étaient pétillants de moquerie et de provocation.

« -Toutefois… J’ai apprécié ta rencontre, mon p’tit. Peu importe ce que tu es réellement, je t’aime bien tu sais. J’aime bien ton humour et ton côté théâtral… Si, si je suis sincère ! » Dit-il malicieusement.

L’Archange Cadet croqua de nouveau dans sa barre chocolatée et lui sourit avec amusement tout en disant :

« -Pour te prouver que je suis sincère quand je dit que je t’aime bien, je t’offre un verre, d’accord? Et si ont allaient dans un bar de striptease, héhé ya toujours de très jolies filles dans ce genre d’endroit?! »

~¤~¤~¤~¤~¤~¤~¤~¤~

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le cimetière de la vie ! (Libre)   Aujourd'hui à 12:47

Revenir en haut Aller en bas
 
Le cimetière de la vie ! (Libre)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !
» Pas sur la neige...[Libre]
» ♦ Juste une envie d'oublier ... [ Libre ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Supernatural-Carryon :: Lieux :: Cimetières-
Sauter vers: