Bienvenue sur ''Supernatural-Carryon'' ! Un forum jeu de rôle pour les Fans de la Série Télévisée de Supernatural.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Je vous salut, oh douce Marie... ~ [Pv ; Marie]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Gabriel
Le Créateur


Date d'inscription : 21/10/2015
Messages : 83
Masculin Âge : Vieux... Très vieux!
Localisation : Là où tu ne me trouveras jamais, sauf si je le veux bien.
Emploi/loisirs : Hellooo? J'chui l'Embrouilleur!
Humeur : Dangereusement très bien... En général.
Amis : Très peu de gens... Rare sont ceux qui peuvent me supporter plus de 24 heures.
Ennemis : Un peu tout le monde... Que voulez-vous, je suis un vrai emmerdeur!
Amour : ♥ ... Mes Illusions, ça compte? Héhé... Nan, sérieusement... Je suis un grand sentimental, ya que Marie que j'aime vraiment! ♥
Famille : Dieu (père). / Les Archanges & les Anges (frères & soeurs).

MessageSujet: Je vous salut, oh douce Marie... ~ [Pv ; Marie]   Ven 25 Mar - 13:45

Je vous salut, oh douce Marie...





¤~ Flashback : Il y a de ça très, très, très longtemps… ~¤

Gabriel ne voulais pas l’acceptez. Gabriel refusait d’y croire. Et pourtant, il avait été aux premières loges pour voir la dure vérité. Michel avait banni Lucifer du Paradis, son propre frère qu’il disait tant aimer. Michel avait banni son Gardien, son grand frère que Gabriel admirait tant. Gabriel ne voulait pas l’acceptez. Gabriel refusait d’y croire. Mais c’était bel et bien la cruelle vérité. Cela venait tout juste de se passé, aujourd’hui même il y a à peine quelques minutes. Suite cet affreux combat, Michel c’était retiré, laissant ses frères et sœurs sous l’état de choc de la surprise. Mais pour Gabriel, il avait eu une réaction quelque peu différente. Dès qu’il avait vue Michel sur le point de se retiré, il avait tenté de le retenir pour lui parler, mais l’Archange ainé l’avait tout simplement ignoré avant de disparaitre en un bruissement de battement d’ailes. Cela avait mis Gabriel hors de lui. Cela l’avait mis en colère. Gabriel c’était mis à sa recherche dans tout le Paradis. Et c’est pourquoi, environs une heure après le fameux combat, l’Archange Cadet ouvrit la porte du bureau de son frère ainé, l’air particulièrement énerver.

Vêtue de sa tenue habituelle de combat, sa lame céleste accrochée au niveau de sa taille, les cheveux en bataille, quelques-unes de ses magnifiques plumes dorées étant ébouriffées en signe d’énervement… Mais le plus frappant, ça fut la rage qui brillait dans ses yeux dorés. Lui qui habituellement semblait si joyeux, en ce moment il semblait plutôt sur le point d’exploser de haine ! De sa main gauche, il venait tout juste de pousser la porte du bureau personnel de Michel. D’un mouvement brusque, si brusque que la porte émit un petit claquement contre le mur.

« -Comment as-tu pû lui faire ça ?! Comment as-tu pû osé le bannir ?! » Dit l’Archange Cadet d’une voix légèrement tremblante de rage.

Michel était assis derrière son bureau de travail, également toujours vêtue de sa tenue de combat. Sa lame céleste poser sur son bureau de travail face à lui, ses cheveux en bataille plus que jamais, quelques-unes de ses magnifiques plumes blanches étant également ébouriffées ici et là suite à un dur combat qu’il avait mené… Mais malgré ce qui venait de se passer et malgré le fait de voir son petit frère aussi énerver et colérique, Michel semblait rester toujours aussi calme et inexpressif. Il n’avait même pas relevé la tête à l’arrivée de Gabriel, il resta immobile… La tête baisser et ses yeux fixer sur ses mains qui étaient posé sur le rebord de son bureau de travail. Une fine coupure se voyait au niveau de sa joue droite, une autre coupure au niveau de son sourcil gauche et une autre beaucoup plus profonde au niveau de son épaule droite… Et du sang, beaucoup de sang sur ses mains.

Au manque de réaction de la part de Michel, Gabriel parue encore plus s’énerver. Il avait banni Lucifer, son propre frère et lui… Lui ne réagissait toujours pas ! Michel était-il donc si cruelle que ça ?! Gabriel voulue faire quelques pas en direction de son frère ainé, avec la ferme intention de lui dire sa façon de penser mais… à ce moment, Une jeune Ange, plutôt mignonne entra dans la pièce en disant d’un air visiblement un peu nerveuse :

« -Je suis désoler, Michel. Votre frère est entré sans même demander l’autorisation. Je… Je le raccompagne à la sortie tout de suite. »

La jeune Ange voulue prendre Gabriel par son bras, pour doucement le guider vers la sortie mais… Gabriel se dégageas aussitôt d’elle, un peu brusquement en lui jetant un regard noir.

« -Non ! Laisse-moi tranquille, Naomie. Tu est bien mignonne et je sais que tu fait que ton travail de secrétaire mais, je ne quitterais pas cette pièce sans explications de la part de mon frère ! » Dit-il froidement.

« -Gabriel… Je t’en prie. » Tenta de résonnée la dénommée Naomie toujours un peu nerveuse et inquiète.

« -Ça va aller, Naomie. Tu peux nous laisser. » Dit alors la voix calme de Michel.

La dénommée Naomie jeta un regard méfiante vers Michel, qui n’avait même pas levé la tête ni même bougé. Mais elle comprit aussitôt, elle ne se le fit pas répétée. Elle jeta un regard méfiante aussi vers Gabriel qui ne quitta pas Michel des yeux d’un air toujours aussi colérique. Puis sans un mot de plus, elle quitta la pièce d’un pas rapide en laissant les deux frères seul à seul.

Un silence assez lourd s’installa entre les deux Archanges. Gabriel fut le premier à se décider à faire quelque chose. Il s’approcha de quelques pas, se plaçant face à Michel. Seul le bureau de travail de ce dernier les séparait.

« -Lucifer est notre frère, Michel. D’accord, il a été un peu fort en refusant de s’incliné devant Adam et Ève… D’accord, il a fait fort en corrompant la jolie Ève pour prouver que l’humanité était faible et remplis de défauts… D’accord, il a eu tort de corrompe aussi Caïn, ainsi que Lilith. Puis il a de nouveau eut tord en asseyant de monter nos frères et sœurs contre Père. Mais de là à le bannir du Paradis… Mich’, sérieusement ? Tu ne crois pas y avoir été un peu fort ?! » Dit Gabriel l’air toujours en colère mais un peu plus calme.

Michel redressa enfin sa tête, levant ses yeux en direction de Gabriel. Il plongea ses yeux dans les sien, avec un regard intense que Gabriel se força à soutenir.

« -C’était l’ordre de Père. Je devais obéir. » Dit Michel calmement.

Gabriel parue s’emporter de nouveau.

« -Tu aurait pû refusé d’agir ! Tu aurais pû dire ‘’non’’ à cet ordre ! » Dit Gabriel avec reproche.

« -Ont ne dit pas ‘’non’’ à Dieu, Gabriel. Tu le sais aussi bien que moi. Lucifer à eut la punition qu’il méritait. » Dit Michel le regard intense.

« -La punition qu’il méritait ?! Parce que le bannir sur Terre aurais pas été suffisant ? Parce que l’enfermé dans une Cage, au plus profond de l’Enfer, c’est vraiment la punition qu’il mérite celons toi ? C’est notre frère ! » S’emporta Gabriel.

Michel soupira et baissa de nouveau la tête.

« -Je n’ai pas à discuter les ordres de Père, je suis qu’un Soldat. Si Père crois que cela est juste, alors ça l’est et c’est tout. Je peux comprendre ton énervement… Lucifer était ton Gardien, vous étiez très proche toi et lui. Mais c’est terminé, Gabriel. Il n’est plus là et ne le seras plus jamais. » Dit Michel toujours aussi calme.

Les paroles de Michels eurent l’effet d’une gifle sur l’esprit de Gabriel. Il n’arrivait pas à croire que Michel accepte cela. Comment faisait-il pour rester aussi calme ?! Comment faisait-il pour rester si impassible ?! Gabriel avait envie de hurler… Il avait envie de frapper… Il avait envie de tout foutre en l’air…

Gabriel détourna un moment le regard… Puis soudainement… Sans prévenir… L’Archange Cadet fit un mouvement de main, et fit volontairement tout tomber du bureau de travail de Michel ! Il avait explosé. Il avait envie de voir réagir Michel. Tous les papiers que Michel avait si soigneusement empilé sur son bureau de travail, tous ses petits bibelots inutiles, sa lame céleste comprise, tout le contenue sur son bureau de travail venait de s’écrouler au sol sous le mouvement de main de son jeune frère. Michel releva ses yeux vers Gabriel qui semblait lui jeter un regard de défit mélanger à sa colère. C’est dingue… Michel avait toujours trouvé que Gabriel ressemblait beaucoup à Lucifer, autant mentalement que physiquement. Et avec ce regard de défit, Michel ne pû s’empêcher de le trouver encore plus ressemblant à son frère présentement Déchu.

Michel soutenue le regard de son petit frère, avec un air autoritaire. Les traits de son visage c’était légèrement durcit, alors qu’il se redressa debout. Ils étaient peut-être séparés d’un bureau de travail, mais… À le voir se lever, Gabriel ne pû s’empêcher de refouler un petit frisson. Il savait que la colère de Michel était à redouter de tous.

« -Cela suffit, Gabriel. Tu ferais bien de te calmer si tu ne veux pas en subir les conséquences. J’ai banni Lucifer car il n’as pas sû être à la hauteur des attente de Dieu, je pourrais en faire autant pour toi. » Menaça l’Archange ainé en plissant légèrement les yeux en l’observant intensément.

Gabriel eut un léger sursaut de surprise, mais aussi de crainte aux dernières paroles de Michel. Gabriel lui jeta un regard troublé, il semblait craintif à l’idée d’être banni lui aussi au fond de cette Cage au plus profond de l’Enfer. Michel avait peut-être simplement dit ça pour le calmer, mais sur le coup il semblait vraiment sérieux. Et pour être honnête, cela terrifiait carrément Gabriel.

Gabriel baissa le regard et posa doucement ses mains sur le bureau de travail de Michel. Ses mains tremblotaient, tout comme son souffle.

« -Je t’en prie… Michel. Ramène-le nous, retire sa punition. Nous… Je… J’ai encore besoin de lui, j’ai besoin de mon Gardien. » Dit Gabriel tête baisser et voix tremblante.

Autant il était colérique un peu plus tôt, autant maintenant Gabriel semblait démoli et anéantie. Si triste, si déchiré… Si suppliant, que même Michel en ressentie un léger pincement de le voir comme ça.

« -Je ne peux pas le ramener. » Dit Michel un peu plus calme.

Gabriel ferma un moment les yeux, les mains toujours tremblantes poser sur le rebord du bureau de travail de son grand frère. Michel pouvait ressentir que Gabriel se sentait vraiment troublé par le bannissement de Lucifer. Michel soupira doucement, il posa une main sur l’une des mains de son frère tout en disant l’air un peu plus adoucit :

« -Sache que je suis vraiment navré… »

Gabriel redressa soudainement la tête. Des larmes semblaient briller dans ses yeux, mais son regard était de nouveau colérique et froid. Il se dégagea brusquement de la main de Michel et se recula de lui, le regard froid.

« -J’te déteste ! » Dit-il dans un demi-murmur la voix noué.

Michel ne sû trop pourquoi, mais ses simples mots eurent l’effet d’un poignard tranchant. Il ouvrit la bouche, comme si il aurait voulue dire quelque chose mais… Gabriel ne lui en laissa pas la chance. Gabriel le fusilla du regard et sans un mot de plus, il tourna les talons et quitta la pièce à grands pas.

Gabriel ne prit même pas la peine de saluer la jolie secrétaire, Naomie. Il n’avait pas le moral à se montrer aimable avec qui que ce soit aujourd’hui. Gabriel avait besoin d’être seul… Gabriel aurait voulu que rien de tout ça ne soit arrivé…

¤~ Fin du Flashback… ~¤

Plusieurs siècles plus tard, le Paradis n’était plus du tout comme avant. Depuis le bannissement de Lucifer, l’ambiance autrefois joyeuse et chaleureuse avait fait place à une atmosphère glacial ou tout le monde se méfiaient de tout le monde. Gabriel détestait cette nouvelle ambiance. Il aurait voulue partir loin, très loin de tout ça. Mais bon… Il était un Archange. Il ne pouvait pas fuir. Il avait de grandes responsabilités. Il devait veiller sur son jeune protégé Castiel… Il devait soutenir ses frères et sœurs… Il devait combattre au côté de Michel et Raphael, comme il l’avait toujours fait… Mais intérieurement, l’Archange Cadet en avait sérieusement marre de toute cette histoire de famille qui ne semblait jamais se terminer. Mais Gabriel devait le supporter, parce qu’il ne pouvait pas se permettre de partir. Si le Paradis avait encore une petite par de joie, c’était un peu grâce à lui… Gabriel avait toujours sû avoir les mots qui faut pour remonter le moral de ses proches, il avait toujours été d’une bonne coute et d’un bon réconfort derrière ses grands airs. Contrairement à Michel qui était si intouchable et Raphael si inexpressif. Gabriel était le seul Archange que ses frères et sœurs plus jeunes ne craignaient pas d’approcher. Et pour eux, il devait rester… Parce qu’il les aimait plus que tout.

En ce jour, l’Archange Cadet était allongé à l’ombre d’un arbre, dans le Jardin familial du Paradis. Ce Jardin qui était autrefois l’endroit où tous les Anges y relaxaient durant leur temps-libre, était maintenant d’une ambiance beaucoup plus froide. Là où autre fois régnaient les rires joyeux, régnaient à présent les hurlements lointains des entrainements des jeunes Angelots pour devenir un bon guerrier du seigneur. Michel était très sévère aux entrainements. Cela n’était pas rare que l’Archange Ainé aille pousser les choses un peu trop loin. Combien de bras de ses jeunes frères et sœurs avaient Michel avait-il fracassé sans vraiment le vouloir ? Combien de fois Raphael avait dû soigner une blessure accidentelle de ses jeunes frères et sœurs qui s’entrainaient au combat ? Combien de fois Gabriel avait-il dû consoler ses jeunes frères et sœurs suite à des paroles trop blessantes de Michel ? Tout ça, c’était la nouvelle ambiance du Paradis, depuis que Lucifer n’était plus.

Allongé à l’ombre d’un arbre, ses grandes ailes dorées doucement couché dans son dos, Gabriel profita de son petit moment de temps-libre pour relaxer un peu. Ses yeux dorés étaient closes, ses bras croisés derrières sa tête… Il semblait presque paisible. Quand à ce moment, il entendit des petits pleurs discrets au loin. Intriguer par ses pleurs, l’Archange Cadet ouvrit un œil suivis de son deuxièmes avant de se redresser doucement sur ses avant-bras. Il remarqua alors une petite Ange, encore très jeune qui pleurnichaient à l’ombre d’un autre arbre du Jardin familial. Gabriel se releva et s’approcha doucement d’elle.

« -Hé… Pourquoi ses larmes, petite ? » Dit-il d’un tont de voix qu’il voulue un peu plus adoucit et rassurant.

La petite Ange sursauta, visiblement surprise de sa venue. Elle se tourna vers lui et s’empressa d’essuyer ses larmes tout en reniflant. Elle baissa la tête, l’air gêner.

« -Ce… Ce n’est rien. » Dit-elle d’une petite voix nouée.

Gabriel lui fit un petit sourire et s’assit près d’elle, tout en accotant son dos contre le tronc d’arbre derrière eux.

« -Tu est sûr que ce n’est rien ? Tu sais… Parfois en parler, ça fait du bien. » Dit-il en douceur.

Les yeux de la petite Ange se remplirent de nouvelles larmes, sa lèvre inférieur se mit à trembloter et sans prévenir… Elle éclata en pleur tout en se blottissant contre Gabriel. L’Archange Cadet mit ses bras autour d’elle, lui frottant doucement les cheveux d’un geste fraternel et réconfortant tout en la serrant contre lui.

« -Je… Je m’entrainais au combat av… Avec Michel et… Et j’ai trébuchée sur une racine. Il… Il m’a dit que si j’étais face à un vrai ennemi, je ne survivrais pas plus de trois secondes. Et… Il a rajouté que celons lui le fait que je ne contrôle pas bien mes ailes encore me nuit beaucoup. » Dit la petite Ange avec le visage cacher dans le cou de son grand frère.

Gabriel l’écouta parler et comprit aussitôt que Michel avait de nouveau agit trop durement.

« -Tu sais quoi ? Michel à tord ! Tu est encore très jeune, c’est normal que tu sois un peu maladroite dans tes débuts de combats. Tu n’as pas à t’inquiéter avec ça. » Dit-il doucement en la serrant toujours contre lui.

« -Oui… Mais… Il… Il a dit que à mon âge, lui contrôlait déjà parfaitement ses ailes et son équilibre. » Dit-elle d’une petite voix entre ses pleurs.

Gabriel se recula doucement d’elle, posant une main sur l’une de ses épaules et l’autre sur son menton pour faire en sorte qu’elle lève les yeux et le regarde en face.

« -Michel est parfois un peu trop dur. Et tu veux que je te dit un secret ? Moi, il m’as fallu beaucoup plus de temps pour avoir un parfait contrôle sur mes ailes et sur mon équilibre. Je n’ai pas réussis à avoir le plein contrôle de moi-même avant mes 200 ans, imagine toi donc ! » Dit-il avec un petit sourire.

« -Pas avant tes 200 ans ! C’est vrai ? » S’étonna la petite Ange avec des yeux ronds d’étonnement.

« -Et ouais… Alors tu vois, ça dépend des Anges. Il en n’a, comme Michel, qui apprend plus rapidement. Et d’autre comme toi et moi, que ça prend un peu plus de temps. Mais cela ne veut pas dire que nous sommes bon à rien. Tu comprends ? Ne laisse jamais personne te dire ce que tu est capable ou pas de faire… Crois en toi et tu y arriveras ! » Lui sourit Gabriel en essuyant ses larmes en douceur avec l’un de ses pouces.

La petite Ange eut un pâle sourire, l’air un peu plus rassurer. Elle se pencha de nouveau vers Gabriel, pour lui faire un nouveau câlin.

« -Merci, Gaby’. » Dit-elle la voix moins nouée.

« -Ya pas de quoi, ma puce. » Dit-il en douceur en lui rendant son accolade en souriant l’air adoucit.

La petite Ange resta encore un moment entre les bras de Gabriel, quand à ce moment… Une voix autoritaire se fit entendre :

« -Gabriel… »

Cette voix… Gabriel l’aurait reconnue entre milles. Tout en refoulant un petit frisson, il redressa lentement la tête et remarqua la présence de Michel. Le sourire que Gabriel affichait s’effaça légèrement, faisant maintenant place à un visage quasiment impassible. Michel était là, à quelques mètres devant lui… Ses grandes ailes d’un blanc éclatant sagement couchées dans son dos, le visage inexpressif, il jeta un regard autoritaire à Gabriel qui se releva doucement alors que la petite Ange lui prit sa main timidement en se cachant à moitié derrière lui en fixant le sol.

« -Michel… » Dit Gabriel avec un petit signe de tête mais restant étrangement impassible face à lui.

Michel plissa les yeux et les abaissa en direction de la jeune petite Ange qui se cachait à moitié derrière Gabriel en lui tenant sa main. Gabriel posa une main rassurante sur le dessus de la tête de la petite et abaissa ses yeux vers elle. Il lui sourit rassurant et lui fit un clin d’œil fraternel en disant doucement :

« -Tu veux bien nous laisser ? Ont n’as des trucs à se dire, entre Archanges. »

La petite hocha la tête positivement. Elle fit un dernier câlin à Gabriel, puis évita le regard de Michel en s’éloignant sans un mot de plus. Michel et Gabriel se retrouvèrent alors seul à seul, alors qu’un petit silence assez gênant s’installa durant quelques secondes.

« -Père demande à te voir, seul au Jardin D’Éden. » Annonça alors Michel.

À ses paroles, Gabriel fronça les sourcils. Un peu étonner et sur ses gardes à la fois.

« -Il demande à me voir, seul ? Mais… Pourquoi ? » Dit-il un peu nerveux d’un coup.

« -Il ne m’as rien dit. Mais tu ne devrais pas le faire attendre. » Dit Michel toujours impassible.

Gabriel se contenta d’hocher doucement la tête en évitant de croiser le regard de Michel. Puis sans un mot de plus, Gabriel s’envola en un bruissement de battement d’ailes en direction du Jardin d’Éden.

Quelques minutes plus tard, Gabriel arriva face aux grilles du Jardin d’Éden. De grandes grilles dorées entouraient le Jardin, pour empêcher qui que ce soit d’y entrée sans permission. Gabriel se rappelait, qu’il y a de ça quelques siècles, Gadreel avait été le Gardien des grilles du Jardin. Mais… Il avait échoué à sa Mission, quand il avait laissé Lucifer y entré, alors que celui-ci n’avait plus la permission d’y aller. En ce jour, Gadreel était enfermé à la prison du Paradis, puni pour avoir ouvert les portes à Lucifer qui maintenant était Déchu. Gabriel trouvait cette histoire tellement stupide, il préférait ne plus y repenser.

Gabriel s’approcha des grilles qui, comme si ont l’attendaient, celles-ci s’ouvrirent d’elles même. Gabriel prit une grande respiration et entre alors dans le Jardin d’Éden, tandis que la grille se referma derrière lui.

Gabriel apprécia cet endroit. Tout semblait si pur. Il se mit à marcher. Tout en marchant, Gabriel regarda un moment autour. Après un moment de marche, ses yeux se posèrent sur un arbre… Un grand et magnifique arbre, avec de jolies pommes rouges. L’Archange Cadet s’immobilisa un instant en regardant l’arbre et ses magnifiques pommes rouges. Il savait que cet arbre était l’une des grandes fiertés de Dieu. Il était interdit de s’en approcher ou encore d’en prendre les pommes. Gabriel respectait Dieu et s’en était jamais approcher plus qu’il ne le faut de cette arbre que Dieu chérissait temps. Toutefois, Gabriel devait avouer que cela l’intriguait beaucoup. Il s’en approcha de quelques pas, en fronçant les sourcils avec intrigue. Il faisait qu’observer, sans le toucher. L’Archange Cadet pouvait en sentir l’énergie qui s’en dégageait.

« -Magnifique… N’est-ce pas ? » Dit alors une voix calme et remplie de sagesse derrière lui.

Gabriel sursauta légèrement et fit brusquement volte-face. Il remarqua alors la présence de Dieu, à quelques pas devant lui qui lui souriait d’un air bienveillant.

« -Oui… Je… Hum… Désoler. J’étais simplement curieux, je n’avais pas l’intention de m’en approcher de trop près. » Dit Gabriel maladroitement.

Dieu eut un petit rire, discret et qui parue doux à entendre.

« -Je le sais, ne t’en fait pas. Je ne comptais pas te gronder à ce sujet non plus. Je sais que tu respect les limites. » Dit-il rassurant.

Gabriel fit un petit sourire, l’air un peu plus détendue et rassurer. Dieu lui sourit et s’approcha de son arbre. Il posa une main sur le tronc d’arbre et celui-ci parut grandir de quelques centimètres alors que de nouvelles feuilles aux couleurs plus vives apparurent. Gabriel parue émerveiller face à la beauté de l’arbre, regardant un moment les jolies feuilles. L’une des feuilles de couleur rouge se décrocha d’une branche et voltigeas un moment dans l’air avant de se poser sur l’épaule de Gabriel. L’Archange Cadet en ressentie aussitôt l’énergie puissante, il prit la petite feuille rougeâtre avec délicatesse et sourit doucement en y observant un moment les moindre petits détails.

L’Archange Cadet s’accroupie au sol et y posa la feuille. Il ferma un moment les yeux en gardant la main dessus la feuille, puis quand il rouvrit ses yeux en retirant sa main, une petite fleur était apparue à la place de feuille… Une fleur de Lys, d’un blanc éclatant qui semblait si pure. Dieu eut un fin sourire à voir Gabriel faire, il l’observa un moment en silence. En sentant le regard de Dieu sur lui, Gabriel releva doucement ses yeux vers lui. Il se redressa doucement et fit un petit sourire polie en inclinant la tête.

« -J’ai sû par Michel, que vous voulez me voir ? » Dit-il intriguer.

« -En effet. » Dit Dieu toujours aussi calme en l’observant.

« -Désoler de vous avoir fait attendre. » Dit Gabriel un peu mal à l’aise.

« -Ce n’ai rien, Gabriel. Si je voulais te voir seul à seul, c’est que je crois que le temps est venu pour moi de te confier ta première Mission que tu devras faire seul, sans l’aide de tes frères cette fois ! » Dit Dieu avec un léger sourire.

Gabriel parue un peu surprit de cette nouvelle. Il avait déjà eu des Missions, mais toujours accompagner habituellement part Michel ou Raphael.

« -Vr… Vraiment ?! » Dit-il étonner.

« -Oui, et cela est une Mission très importante. Mais je sais que tu seras à la hauteur, en tant que celui que tout le monde surnomme ‘’Le Messager De Dieu’’, ça peut être que toi. » Dit-il doucement.

Gabriel se sentie très flatter d’avoir enfin l’honneur de se voir confier sa toute première Mission seul. Il était étonné, certes, mais aussi très excité d’enfin y avoir le droit sans accompagnement.

« -Sachez que cela seras un très grand honneur pour moi, Père. Que vais-je devoir faire ? » Dit Gabriel souriant.

« -Je veux avoir un jeune héritier sur Terre. Quelqu’un qui pourras avoir l’honneur d’être considéré comme mon fils aux yeux des humains et de tous. Et je crois avoir trouvée la jeune femme idéale et digne pour porter mon fils. Elle se nomme Marie, elle vie en Jérusalem. Le seul problème… C’est que j’ai besoin d’un messager pour lui annoncer la nouvelle. Malheureusement, elle ne pourra pas supporter ma présence à moi si je lui apparais. Mais toutefois, elle sera supporté la tien à toi, Gabriel. » Expliqua Dieu calmement.

Gabriel écarquilla les yeux. Vraiment étonner de ce que Dieu venait de lui annoncer et aussi de ce qu’il attendait de lui pour cette Mission.

« -Si je comprends bien… Vous voulez que j’annonce à cette Marie, qu’elle sera l’heureuse Élue pour porter votre enfant ? » Dit Gabriel en asseyant de bien comprendre.

« -Exactement. Et étant donné que je ne pourrais hélas pas me montrer face à elle, je te confira l’énergie qui faut pour que tu lui donne la chance de devenir la futur mère de mon enfant. Il te suffira de la toucher en prononçant une phrase que je te dira et cela se feras seul, sans trop de douleur. » Dit Dieu toujours aussi calme.

« -D’accord… Annoncer à Marie qu’elle est l’Élue pour porter votre enfant et lui donner cette ‘’énergie’’ qui lui permettra d’être cette futur mère de votre part. Bien… Ça ne semble pas si mal, comme première Mission seul sans aide. » Sourit doucement Gabriel.

« -Oui, je crois que tu est le mieux placer pour cette Mission. Et après cette Mission, tu reviendras au Paradis pour me donner des nouvelles de comment les choses se sont passé. Tu est d’accord d’accepter cette Mission ? » Dit Dieu avec un léger sourire apaisant.

« -Bien sûr, évidement ! » Sourit Gabriel en inclinant de nouveau la tête vers son Père.

Gabriel resta encore un moment près de Dieu. Ils discutèrent de la Mission que Gabriel alla devoir accomplir. Pour le moment, Gabriel n’y voyait rien de vraiment très compliquer. Il se disait que cette Mission alla être facile. Dieu confia à Gabriel de commencer sa Mission le soir même. Gabriel obéit alors aussitôt…

C’est donc dans la nuit, vers 22h30 que Gabriel apparue pour dans une petite maison à Jérusalem. Plus précisément, il apparue dans une chambre. L’Archange Cadet apparue sous sa véritable forme, car Dieu lui avait précisé que Marie pourras supporter son vrai apparence, alors il n’avait pas vraiment besoin de Véhicule pour le moment… À condition qu’il soit seul à seul avec la jeune Marie, pour éviter de nuire aux autres humains qui ne seraient sans nul doute pas supporter sa véritable forme.

Bref…

Gabriel apparue en un petit bruissement de battements d’ailes dans la chambre de la jeune Marie, à Jérusalem. Mesurant à peine 1M73, avec une apparence d’un jeune homme de 18 ans… Il était vêtu de façon légère et pas trop imposante. Il ne voulait pas effrayer Marie, il voulait paraitre rassurant. une paire de pantalon blanc avec quelques détails dorés, un chandail qui faisait un style camisole également de couleur blanc avec quelques détails dorés, puis accroché à sa hanche une lame Céleste s’y voyait. Il avait les cheveux blonds-châtains, couleurs quasiment caramélisées qui lui frôlaient la nuque. Ses yeux étaient d’un magnifique doré qui semblait légèrement briller dans le noir, un peu comme les yeux d’un chat qui se reflétaient dans l’obscurité. La seul chose qui trahissait qu’il n’était pas tout à fait humain, c’était sa grande paire d’ailes dorés dans son dos. Et aussi la couleur doré vif de ses yeux.

L’Archange Cadet regarda un moment autour dans la chambre. Jusqu’à ce que son regard se pose sur le lit… Là où quelqu’un semblait être allongée, tranquillement en traine de dormir. Gabriel s’approcha silencieusement près du lit. Le visage un moment impassible, il se mit à observer silencieusement la jeune femme qui se trouvait endormis. Il ne sû trop pourquoi, mais il fû aussitôt frapper par la grande beauté de la jeune femme… Avec ses longs cheveux blonds, ses jolies traits, ses lèvres qui semblaient si douce… Waw ! Dieu ne lui avait pas dit que sa Marie était si belle ! Gabriel se gifla mentalement… Non mais, qu’est-ce qui lui prenait d’avoir ce genre de penser ?! Cette femme était destinée à être la future mère de l’enfant de Dieu, il ne pouvait pas se permettre d’avoir de tel penser à son égard ! Gabriel n’avait jamais résisté à une jolie demoiselle. Il était celui pour qui toute les Anges féminin du Paradis avaient tendance de craquer et il aimait en profiter. Mais là, c’était différent. Il ne pouvait pas se permettre… Pas avec Marie. De un, c’était une humaine ! Puis de deux, elle était réservée à Dieu ! Et trois, il était ici en Mission pas pour la drague !

*-Père, cela va être plus dur que je m’y attendais…* Pensait-il sans le dire à haute voix.

Bon… Très bien ! Il avait trouvé Marie. Maintenant, il devait la réveillée pour lui annoncer la raison de sa présence. Mais Gabriel ne pû s’empêcher de sourire doucement, d’un air presque adoucit en continuant de l’observer un petit moment. D’un geste légèrement hésitant, l’Archange Cadet fini par tendre une main en direction de la jeune Marie. Du bout de ses doigts, il lui caressa doucement le contour de son visage, frôlant au passage une mèche de ses cheveux avant de descendre sur sa joue tout en murmurant doucement pour la réveiller en douceur :

« -Marie… »

~¤~¤~¤~¤~¤~¤~¤~¤~

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Sainte Vierge Marie



Date d'inscription : 22/10/2015
Messages : 5
Féminin Âge : 2031 ans
Localisation : Dans un manoir en dehors de la ville
Emploi/loisirs : Chanteuse dans un luxueux cabaret, mais il m'arrive de venir en aide à certaines personnes qui le meritent
Humeur : Douce
Amis : Aucun
Ennemis : Les Démons, Lucifer
Amour : L'Archange Gabriel, mon seul, premier et unique Amour ♥
Famille : Mon fils, Jésus-Christ, et mon mari, Joseph

MessageSujet: Re: Je vous salut, oh douce Marie... ~ [Pv ; Marie]   Ven 1 Avr - 17:19

Nous sommes à Nazareth, un village se trouvant à Jérusalem, c'est un village calme et en parfaite harmonie, la culture était riche et les tribus s'entendaient bien entre eux. Dans la tribu de Juda se trouvait un couple Joachim et Anna ainsi que leur fille Marie. Joachim était un riche berger et très respecté, qui était très généreux envers les pauvres et le temple. Anna était femme foyer, gentille douce et pleine de sagesse. Marie était une fille douce, gentille, amicale, plein de tendresse et de sagesse mais elle n'était pas une fille comme les autres. Elle était née d'une conception immaculée. Avant sa naissance, ses parents désiraient tellement à avoir un enfant malheureusement Anna était stérile et pour éviter d'être humilié par les villageois... Joachim s'exila dans le désert. Un jour, un Ange était apparu à Anna lui disant qu'elle attendait une fille venant du Saint Esprit et l'Ange l'annonça aussi à Joachim avant que celui-ci retourna auprès de son épouse. Les mois passèrent, Anna avait mis au monde Marie et ses parents lui donnèrent beaucoup d'Amour.



Quelques années plus tard, Marie avait 3 ans et selon la tradition, ses parents avaient fait vœu et l'amenèrent au Temple pour qu'elle soit éduquer par le grand prêtre Zachary qui était le mari de sa cousine Elizabeth. Elle dansait ce jour-là sans jamais retourner en arrière. Pendant des années, elle s’occupait à tisser le voile du Temple et elle était nourri par un Ange jusqu’à ses 12 ans qui était la majorité à cette époque.


Une fois, qu'elle avait quitté le temple, ses parents lui avaient donné en fiançailles à un charpentier du nom de Joseph mais le mariage était prévu quand elle aura 16 ans. Marie avait espéré de se marier par Amour avec l’homme auquel elle tomberait amoureuse et de passer le reste de sa vie avec lui. Mais elle ne voulait pas déshonorer ses parents. Pendant des années, tout se passa bien, jusqu’à ses 16 ans où sa vie et son destin changeraient à jamais…

Nous somme le 25 mars -3 avant J-C. Il faisait nuit et tout était calme. Les parents de Marie dormaient dans leur chambre et leur fille dormait aussi dans sa chambre. Elle portait une longue chemise de nuit blanche, ses long cheveux blond étalé sur son oreiller et la couverture qui était monté jusqu'à son buste. Elle dormait paisiblement et tranquillement jusqu’à où elle fût réveillé par une douce caresse sur sa joue accompagné d'une voix adoucit.

-Marie...

Marie commença à bougé en douceur et finissait par ouvrir ses yeux doucement en gémissement, dévoilant de magnifique yeux d'un bleu saphir. Elle voulait savoir, qui l'avait réveillé à cette heure tardive et pourquoi. Une fois ses yeux complètement ouvert, Marie voyait un jeune homme qui était penché au-dessus d'elle et se redressa en vitesse en se reculant l'air effrayé et surprise.

-Qui êtes-vous ? Que faites-vous dans ma chambre ?

Suite à sa réponse, elle commença à se calmer et l'observa un moment en remarquant que ce n'est pas un homme mais un Ange. Vu son apparence, il avait l'air d'avoir 18 ans. Il était vêtu de façon légère et pas trop imposante, une paire de pantalon blanc avec quelques détails dorés, un chandail qui faisait un style camisole également de couleur blanc avec quelques détails dorés, puis accroché à sa hanche une lame Céleste s’y voyait. Il avait les cheveux blonds-châtains, couleurs quasiment caramélisées qui lui frôlaient la nuque. Ses yeux étaient d’un magnifique doré et ses grandes ailes de la même couleur. Marie ne savait pas pourquoi, elle le trouvait très beau pour un Ange.

-Vous… Vous êtes un Ange ? balbutia-t-elle
 
 

~¤~¤~¤~¤~¤~¤~¤~¤~

Je n'oublierais jamais la nuit, où tu as apporté de la Lumière dans mon cœur... Mon Doux Archange...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabriel
Le Créateur


Date d'inscription : 21/10/2015
Messages : 83
Masculin Âge : Vieux... Très vieux!
Localisation : Là où tu ne me trouveras jamais, sauf si je le veux bien.
Emploi/loisirs : Hellooo? J'chui l'Embrouilleur!
Humeur : Dangereusement très bien... En général.
Amis : Très peu de gens... Rare sont ceux qui peuvent me supporter plus de 24 heures.
Ennemis : Un peu tout le monde... Que voulez-vous, je suis un vrai emmerdeur!
Amour : ♥ ... Mes Illusions, ça compte? Héhé... Nan, sérieusement... Je suis un grand sentimental, ya que Marie que j'aime vraiment! ♥
Famille : Dieu (père). / Les Archanges & les Anges (frères & soeurs).

MessageSujet: Re: Je vous salut, oh douce Marie... ~ [Pv ; Marie]   Lun 4 Avr - 15:09

Gabriel remarqua que la jeune femme commençait à bouger un peu, signe qu’elle commença à se réveiller. Il fronça doucement les sourcils tout en penchant doucement la tête sur le côté, penché au-dessus d’elle, observant les jolis traits de son fin visage. Il semblait intriguer. C’était la première fois que l’Archange Cadet voyait un être-humain d’aussi près, c’était aussi la première fois qu’il rentrait vraiment en contact avec la possibilité de parler à l’un d’eux. Il avait toujours été dans le rôle de ‘’spectateur’’ en général, même quand il accompagnait ses frères plus âgées lors de leurs Missions. C’était la première fois qu’il agissait enfin seul pour une Mission, et voir une humaine d’aussi près semblait le fasciner et l’intriguer.

Quand la jeune Marie ouvrit doucement ses yeux, Gabriel fut frappé par leurs grandes beautés. Ils étaient d’un magnifique bleu saphir, presque hypnotique. L’Archange eut du mal à se défaire de ce regard, il aurait pû passer le reste de l’éternité à s’y noyer ! Mais en remarquant que Marie se redressa, tout en affichant un air terrifiée et surprise, Gabriel se força à reprendre ses esprits. Il ne devait pas se laisser distraire, il ne devait pas oublier qu’il était en Mission pour Dieu. Il se recula donc d’un pas de la jolie jeune femme, asseyant de garder un air impassible.

« -Qui êtes-vous ? Que faites-vous dans ma chambre ? »

À son tont de voix, Gabriel comprit qu’elle était terrifiée de sa présence. Cela était parfaitement compréhensif… N’importe qui aurait eu la peur de sa vie, en voyant quelqu’un dans sa chambre en plein milieu de la nuit ! Surtout si cette personne en question n’est pas vraiment humain. Gabriel se sentie légèrement mal à l’aise, se maudissant intérieurement d’avoir effrayée la jeune femme. Il aurait peut-être dû tenter une autre approche, un peu moins brutal et surprenante. Comme la contacter en rêve, par exemple ? Gabriel en avait le pouvoir, il était un Archange. Mais bon, ce qui était fait était fait. Il devait maintenant assumer son premier contact quelque peu brutal. La moindre des choses qu’il pouvait asseyez de faire, c’est de la rassurer un peu. Se montrer moins imposant et plus rassurant.

Gabriel inclina doucement ses grandes ailes dans son dos, faisant en sorte de les coucher docilement dans son dos en une position qu’il voulue moins imposante. Il adressa un pâle sourire en direction de Marie et inclina doucement la tête en signe de respect.

« -Ne craignez point, Marie. Je ne vous veux aucun mal. » Dit-il d’un tont qu’il voulue calme et rassurant.

L’Archange Cadet resta un moment dans cette position, ailes coucher dans son dos et tête incliné vers le bas, tout en affichant un pâle sourire aux coins de ses lèvres et fixant un instant le sol. Il ne voulait pas lui paraitre supérieur ou imposant, il voulait qu’elle le voit simplement comme un Messager et non une menace.

« -Vous… Vous êtes un Ange ? » Balbutia-t-elle.

Gabriel redressa doucement la tête, tout en relevant lentement ses yeux vers Marie. Il plongea un moment ses yeux dorés dans les yeux bleus de la jeune femme et étira un peu plus ses lèvres en un sourire en coin, avant de hoche doucement la tête de façon positive.

« -Je suis plus précisément l’Archange Cadet. Je me nomme Gabriel, également connue sous le surnom de ‘’Le Messager De Dieu’’. » Dit-il toujours de sa voix qu’il voulue rassurante.

La jeune femme semblait toujours sur ses gardes, bien sûr. Mais elle semblait un peu moins craintive à son égard, ce qui mit Gabriel un peu plus à l’aise. Il prit une petite pause avant de continuer :

« -Si je suis ici, c’est que j’ai un message très important à vous dire de la part de mon très cher Père, Dieu. Vous avez trouvé grâce devant lui et il vous a choisi, pour être celle qui porteras son enfant ! » Annonça-il calmement.

Gabriel fit un pas vers Marie, sans la quitté des yeux.

« -Mon Père ne peux hélas pas se présenter en personne face à vous, sa puissante présence vous serait insupportable. Le voir en personne ou même simplement attendre sa voix pourrait vous tué sur le coup ! C’est pour cette raison qu’il a fait appel à moi… Vous faite toutefois partie de ses rares personnes qui puisse supporter ma véritable forme à moi. Donc, je suis chargé de vous donner l’énergie nécessaire qui vous permettra de porter l’enfant de Dieu. Cette forme d’énergie que je vais vous donner, va en quelque sorte agir comme un sortilège. Il me suffit que d’un toucher avec vous, et que je prononce quelques paroles, puis cela seras fait. Vous ne ressentirez quasiment rien, je peux vous le promettre. » Dit-il en l’observant attentivement.

~¤~¤~¤~¤~¤~¤~¤~¤~

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Sainte Vierge Marie



Date d'inscription : 22/10/2015
Messages : 5
Féminin Âge : 2031 ans
Localisation : Dans un manoir en dehors de la ville
Emploi/loisirs : Chanteuse dans un luxueux cabaret, mais il m'arrive de venir en aide à certaines personnes qui le meritent
Humeur : Douce
Amis : Aucun
Ennemis : Les Démons, Lucifer
Amour : L'Archange Gabriel, mon seul, premier et unique Amour ♥
Famille : Mon fils, Jésus-Christ, et mon mari, Joseph

MessageSujet: Re: Je vous salut, oh douce Marie... ~ [Pv ; Marie]   Lun 11 Avr - 18:18

Gabriel redressa doucement la tête, tout en relevant lentement ses yeux vers Marie. Il plongea un moment ses yeux dorés dans les yeux bleus de la jeune femme et étira un peu plus ses lèvres en un sourire en coin, avant de hocher doucement la tête de façon positive.

-Je suis plus précisément l’Archange Cadet. Je me nomme Gabriel, également connue sous le surnom « Le Messager de Dieu ». Dit-il toujours de sa voix qu’il voulue rassurante.

La jeune femme semblait toujours sur ses gardes, bien sûr. Mais elle semblait un peu moins craintive à son égard, ce qui mit Gabriel un peu plus à l’aise. Il prit une petite pause avant de continuer :

-Si je suis ici, c’est que j’ai un message très important à vous dire de la part de mon très cher Père, Dieu. Vous avez grâce devant lui et il vous avez choisi, pour être celle qui portera son enfant ! Annonça-t-il calmement.

Suite à ses paroles, Marie pouvait sentir en elle un vertige lui traverser comme un choc et elle battait plusieurs fois ses paupières, l’air décontenancée. Elle se demandait, soit elle avait mal compris ou soit il doit y avoir une erreur.

-A… Attendez… Comment ça « enceinte » ?... Que voulez-vous dire ? balbutia-t-elle
Gabriel fit un pas vers Marie, sans la quitté des yeux.

-Mon Père ne peut pas hélas de se présenter en personne face à vous, sa puissance présence vous sera insupportable. Le voir en personne ou même simplement entendre sa voix pourrait vous tué sur le coup ! C’est pour cette raison, qu’il a fait appel à moi… Vous faites toutefois partie de ses rares personnes qui puisse supporter ma véritable forme à moi. Donc, je suis chargé de vous donner l’énergie nécessaire qui vous permettra de porter l’enfant de Dieu. Cette forme d’énergie que je vais vous donner, va en quelque sorte agir comme un sortilège. Il me suffit que d’un toucher avec vous, et que je prononce quelques paroles, puis cela sera fait. Vous ne ressentirez quasiment rien, je peux vous le promettre. Dit-il en l’observant attentivement.

Après les explications de Gabriel, la jeune femme pouvait sentir son cœur qui ratait un battement et elle commença à paniquer de cette nouvelle. Elle ?... Enceinte ?... Comment est-ce possible ?... Elle était fiancée à Joseph, qui ne l’avait pas touché avant le mariage, et si il apprenait qu’elle était enceinte… Il la rejettera et ses parents seront déshonorés… Le pire dans tout ça, elle allait être condamné à la lapidation pour cette affront.

Marie baissa son regard, l’air choqué, en sentant sa tête tournait et les larmes commencèrent à monter aux yeux de la jeune femme.

-Ç… Ça ne se peut pas… C… C’est impossible… Je n’étais jamais avec un homme pour tomber enceinte… Et... Je suis fiancé à Joseph... dit-elle la voix nouée

La jeune Vierge ramena les jambes vers elle et les entoura avec ses bras avant d’enfouir son visage et pleurer.

-Je vais déshonorer mes parents… Joseph ne voudra plus de moi… Je vais me faire lapidé pour cette affront… dit-elle en pleurant

Tout en continuant de pleurer, Marie sentait une présence assise à côté d’elle et elle savait que c’est Gabriel. Puis soudain, elle sentait une main douce et réconfortante sur son dos, qui était celle de l’Archange, avant qu’il lui frotta le dos en douceur et caressait ses cheveux d’un geste réconfortant.

~¤~¤~¤~¤~¤~¤~¤~¤~

Je n'oublierais jamais la nuit, où tu as apporté de la Lumière dans mon cœur... Mon Doux Archange...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabriel
Le Créateur


Date d'inscription : 21/10/2015
Messages : 83
Masculin Âge : Vieux... Très vieux!
Localisation : Là où tu ne me trouveras jamais, sauf si je le veux bien.
Emploi/loisirs : Hellooo? J'chui l'Embrouilleur!
Humeur : Dangereusement très bien... En général.
Amis : Très peu de gens... Rare sont ceux qui peuvent me supporter plus de 24 heures.
Ennemis : Un peu tout le monde... Que voulez-vous, je suis un vrai emmerdeur!
Amour : ♥ ... Mes Illusions, ça compte? Héhé... Nan, sérieusement... Je suis un grand sentimental, ya que Marie que j'aime vraiment! ♥
Famille : Dieu (père). / Les Archanges & les Anges (frères & soeurs).

MessageSujet: Re: Je vous salut, oh douce Marie... ~ [Pv ; Marie]   Mer 20 Avr - 19:59

Suite aux explications qu’il venait de lui donner, Gabriel remarqua que Marie baissa le regard. Elle semblait sous le choc de la nouvelle. L’Archange Cadet s’immobilisa, le visage un moment impassible, aussi droit qu’un piquet, sans la quitté des yeux. Il n’aurait pas dû se laisser amadouer. Il aurait dû continuer ce qu’il s’apprêtait à faire, sans même attendre quoi que ce soit de la part de la jeune femme. C’est après tout ce qu’il aurait dû faire : Faire sa Mission, un point c’est tout. Sans attendrissement. Sans émotion. Il n’était qu’un Messager, Dieu ne lui avait pas précisé de faire quoi que ce soit d’autre que de transmettre son Message. C’était ça, sa Mission. Mais pourtant… À voir l’air si confuse de Marie, Gabriel se sentie coupable d’être le Messager d’une tel nouvelle qui la bouleversait autant. Quand il remarqua les larmes briller dans ses magnifiques yeux bleus, il ressentie un pincement à sa Grâce.

« -Ç… Ça ne se peut pas… C… C’est impossible… Je n’étais jamais avec un homme pour tomber enceinte… Et... Je suis fiancé à Joseph... » Dit-elle la voix nouée.

Gabriel cligna des yeux, gardant un moment le silence. Ses yeux était toujours fixé sur elle avec intensité, mais son regard semblait s’être légèrement adoucit. Comme si il aurait voulue s’excuser d’être le Messager d’une nouvelle qui la rendait dans un tel état de choc.

« -Vous devriez être heureuse que Dieu vous aille choisie. Vous n’auriez pas besoin d’une relation quel conte. Il vous faut simplement l’énergie nécessaire que je suis chargé de vous transmettre. Un simple toucher avec quelques paroles et cela agiras comme un sortilège. C’est vous l’Élue et cela ne peut pas en être autrement. Vous devez l’acceptez et considéré cela comme un grand honneur. » Dit-il d’une voix qu’il voulue apaisante et rassurante.

Marie ramena ses jambes vers elle et les entoura avec ses bras avant d’enfouir son visage et pleurer. Gabriel perdue quelque peu de son assurance en voyant les larmes couler le long des joues de la jeune Marie. Il était mal à l’aise d’être la cause de ses larmes. L’Archange Cadet abaissa son regard, visiblement pas très à l’aise de la voir pleurée.

« -Je vais déshonorer mes parents… Joseph ne voudra plus de moi… Je vais me faire lapidé pour cette affront… » Dit-elle en pleurant.

L’Archange Cadet resta un moment silencieux, tête baisser en fixant le sol. Il ne semblait pas vraiment savoir comment réagir face à cette situation inattendue. Dieu ne l’avait pas préparé à ce genre de réaction. Tout était censé se passer très bien celons lui. Mais là… Les choses se compliquaient un peu. Que devait-il faire ?! La forcer à accepter ? Non… Ce n’était pas sa méthode. Gabriel n’aimait pas forcer quelqu’un à dire ‘’oui’’. Ignoré le choc que la jeune femme et lui faire quand même le sortilège puis partir comme si rien n’était ? Non… Gabriel ne pouvait pas la laisser comme ça. Ses frères auraient surement agit comme ça, mais pas lui. Gabriel avait toujours été un peu différent de ses frères et sœur. Il était plus sentimental, plus compréhensif et beaucoup moins froid. Il se refusait de laisser Marie en larmes.

Gabriel soupira doucement et se décida enfin à lever ses yeux dorés en direction de Marie. Après un moment d’hésitation, il s’approcha doucement en direction de la jeune femme. À chacun de ses pas, ses grandes ailes dorées faisaient un petit mouvement dans son dos pour suivre sa démarche. Il fit toutefois en sorte de les garder coucher, en une position qu’il voulait détendue et non menaçante. Une fois rendue à la hauteur du lit de Marie, Gabriel s’assit doucement sur le coin du lit près d’elle. Puis d’un geste qu’il voulue réconfortant et rassurant, il posa délicatement une main douce sur son dos. Il se mit à lui frotter doucement le dos ainsi que ses cheveux en douceur. En général, quand l’un de ses frères ou l’une de ses sœurs plus jeune que lui étaient en pleur, ce genre de geste réconfortant et un câlin suffisaient pour leur redonner le moral. Gabriel était habituer d’être l’épaule sur laquelle ont pouvaient pleurer sans ce faire juger. Il était les bras dans lesquels tant d’Anges c’étaient réfugier pour être réconforter. Peut-être que les humains étaient aussi un peu comme ça : Ils avaient parfois besoin d’un peu de réconfort. Mais que contrairement aux Anges, les humains ne cherchaient pas nécessairement à le refouler au plus profond d’eux. Les sentiments des humains étaient beaucoup plus fort et moins contrôler que ceux des Anges. Gabriel voulait donc chercher à réconforter un peu Marie, à la rassurer que tout allait bien se passer.

« -Vous ne déshonoreriez personne et personne ne vous lapideras, Marie. J’y veillerais. Comme je le disais, vous devriez plutôt prendre cette nouvelle comme un grand honneur. Ce n’est pas tous les jours qu’une femme est choisie par Dieu lui-même pour porter son enfant. Pour ce qui est de votre mari, Joseph… Je peux me charger de lui parler dès ce soir. Il ne sera peut-être pas capable de supporter ma vraie apparence, donc je vais lui parler sous forme de rêve. Je lui parlerais et ferais en sorte qu’il ne vous quitte pas si cela peut vous rassurez. » Dit-il en continuant de lui caresser le dos et les cheveux en douceur.

Gabriel glissa sa main le long de l’un des bras de Marie, puis lui agrippa délicatement le menton pour qu’elle redresse la tête en sa direction. En croisant ses magnifiques yeux bleus, l’Archange Cadet lui fit un sourire qu’il voulue adoucit et rassurant. Il pencha doucement sa tête sur le côté et essuya les larmes des joues de la jeune femme, avec l’aide de l’un de ses pouces en douceur.

« -Vous ne devriez pas craindre votre destin. Tout ce passera pour le mieux, vous verrez. » Dit-il en douceur en lui caressant un moment le visage de l’une de ses mains.

Gabriel croisa une nouvelle fois les yeux bleus de Marie. Et de nouveau, il fut incapable d’en détourné le regard. Un tel bleu… C’était presque envoutant, tout aussi envoutant que la propriétaire de ses magnifiques yeux. Gabriel ne pouvait pas le nier, il la trouvait vraiment très belle. L’Archange Cadet parue un peu troubler par les penser qu’il avait eu. Son regard se troubla légèrement alors qu’il retira doucement sa main du visage de Marie. Il se mordit la lèvre inférieure tout en jetant un regard légèrement inquiet en direction de la fenêtre. Là où ont voyait un ciel étoilé. Gabriel semblait craindre que l’un de ses frères apparaisse pour lui faire la morale pour s’avoir montré aussi amical avec celle qui était promise à Dieu. Évidemment, ça ne fut pas le cas. L’inquiétude fit place à l’amusement dans le regard de Gabriel. Il se disait qu’il devait vraiment arrêter de s’en faire. Il n’était plus un jeune Angelot. Ceci était sa Mission à lui, Il était seul sur ce coup, et personne n’allait descendre du ciel pour lui dire quoi faire. Il pouvait donc se permettre de rester encore un peu… Juste histoire de s’assurer que Marie soit bien rassurer. Ensuite il partira… Plus tard.

« -Vous s’avez quoi ? Père et ma Mission peuvent bien attendre un peu… Rien ne vous oblige à accepter tout de suite, ont peux prendre un peu de temps pour que vous vous faite à cette nouvelle que je viens de vous annoncer. » Dit-il en rapportant son attention sur Marie.

L’Archange Cadet semblait avoir repris son assurance. Il s’installa plus confortablement sur le lit, s’assoyant en indien au pied du lit de Marie. Il lui fit un sourie en coin tout en rajoutant d’un tont qu’il voulue amical et enjoué :

« -Alors… Et si vous me parler un peu de vous ? Pour être franc, c’est la première fois que je rencontre une humaine. Et je dois avouer que vous me fascinée, je serais ravie d’en savoir un peu plus sur vous. »

~¤~¤~¤~¤~¤~¤~¤~¤~

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Sainte Vierge Marie



Date d'inscription : 22/10/2015
Messages : 5
Féminin Âge : 2031 ans
Localisation : Dans un manoir en dehors de la ville
Emploi/loisirs : Chanteuse dans un luxueux cabaret, mais il m'arrive de venir en aide à certaines personnes qui le meritent
Humeur : Douce
Amis : Aucun
Ennemis : Les Démons, Lucifer
Amour : L'Archange Gabriel, mon seul, premier et unique Amour ♥
Famille : Mon fils, Jésus-Christ, et mon mari, Joseph

MessageSujet: Re: Je vous salut, oh douce Marie... ~ [Pv ; Marie]   Mer 27 Avr - 9:57

L’Archange Cadet resta un moment silencieux, tête baisser en fixant le sol. Gabriel soupira doucement et se décida enfin à lever ses yeux dorés en direction de Marie. Après un moment d’hésitation, il s’approcha doucement en direction de la jeune femme. À chacun de ses pas, ses grandes ailes dorées faisaient un petit mouvement dans son dos pour suivre sa démarche. Il fit  toutefois en sorte de les garder coucher, en une position qu’il voulait détendue et non menaçante. Une fois rendue à la hauteur du lit de Marie, Gabriel s’assit doucement sur le coin du lit près d’elle. Puis d’un geste qu’il voulue réconfortant et rassurant, il posa délicatement une main douce sur son dos. Il se mit à frotter doucement le dos ainsi que ses cheveux en douceur.

À ce geste, Marie se laissa faire en continuant à pleurer sur son sort mais au fur est à mesure des caresses de Gabriel elle commença un peu à se calmer. Elle se sentait un peu rassurer et réconforter, elle leva sa tête en baissant le regard et écouta l’Archange Cadet.

-Vous ne déshonoriez personne et personne de vous lapidera, Marie. J’y veillerais. Comme je le disais, vous devriez plutôt prendre cette nouvelle comme un grand honneur. Ce n’est pas tout les jours qu’une femme est choisie par Dieu lui-même pour porter son enfant. Pour ce qui est de ton fiancé Joseph… Je peux me charger de lui parler dès ce soir. Il ne sera peut-être pas capable de supporter ma vraie apparence, donc je vais lui parler sous forme de rêve. Je lui parlerais et ferais en sorte qu’il ne vous quitte pas si cela peut vous rassurez. Dit-il en continuant de lui caresser le dos et les cheveux en douceur.

Gabriel glissa sa main le long de l’un des bras de Marie, puis lui agrippa délicatement le menton pour qu’elle redressa la tête en sa direction. Marie se laissa et croisa les magnifiques yeux dorés de Gabriel, celui-ci lui fit un sourire qu’il voulue adoucit et rassurant. Malgré, que le regard de la jeune femme était toujours rempli de tristesse et de larme sans sourire. Il pencha doucement sa tête sur le côté et essuya les larmes des joues de la jeune femme, avec l’aide de l’un de ses pouces en douceur.

-Vous ne devriez pas craindre votre destin. Tout ce passera pour le mieux, vous verrez. Dit-il en douceur en lui caressant un moment le visage de l’une de ses mains.

Marie finissait par lui sourire en versant une dernière larme, l’air rassurer et réconforter. Ils croisèrent une nouvelle fois leur regard. Elle en était incapable de s’en détourner, elle trouvait les yeux doré de Gabriel magnifique… Comme la couleur des dattes sucré et dorés au soleil. Elle ne se savait pas pourquoi… Elle le trouvait incroyablement beau pour un Archange… Il est gentil, amical, doux, compréhensif, charmant et surtout…Séduisant pour un Archange. Les yeux de la jeune femme semblait un peu troubler et confus à la fois en baissant son regard, elle ne devrait pas avoir ce genre de penser car elle était fiancé à Joseph et voir un autre homme c’est le déshonneur envers sa famille.

L’Archange Cadet avait l’air troublé, alors qu’il retira doucement sa main du visage de Marie. Il se mordit la lèvre inférieure tout en jetant un regard légèrement inquiet en direction de la fenêtre.

-Vous savez quoi ? Père et ma mission peuvent bien attendre un peu… Rien ne vous oblige à accepter tout de suite, on peut prendre un peu de temps pour que vous en faites à cette nouvelle que je viens de vous annoncer. Dit-il en rapportant son attention sur Marie

Marie leva son regard vers Gabriel et lui donna un p’tit sourire amical.

-D’accords… dit-elle en douceur

L’Archange Cadet semblait avoir repris son assurance. Marie essuya sa dernière larme et se tassa sur le côté pour faire de la place à Gabriel. Celui-ci s’installa plus confortablement sur le lit, s’assoyant en indien au pied du lit de Marie. Il lui fit un sourire en coin, qu’elle lui rendit, il rajouta d’un ton qu’il voulue amical et enjouée :

-Alors… Et si vous me parler un peu de vous ? Pour être franc, c’est la première fois que je rencontre une humaine. Et je dois avouer que vous me fascinez, je serais ravie d’en savoir un peu plus sur vous.

La jeune femme souriait un peu plus en baissant un moment son regard et les releva vers lui avec un sourire adoucit.

-Je ne sais pas, il n’y a pas grand-chose sur moi… Je ne suis qu’une simple mortelle, j’ai des parents, qui m’aiment beaucoup… J’ai mon fiancé Joseph, que j’aime comme un ami… Mais puisque vous insistez… D’accords… Mes parents sont Joachim et Anna de la tribu Juda. Mon père est un riche berger et très respecter, qui est généreux envers les pauvres et le temple. Ma mère est une femme au foyer, gentille, douce et pleine de sagesse. Je suis née d’une conception immaculée. Mes parents me l’avaient raconté un jour… Avant ma naissance, mes parents désiraient tellement à avoir un enfant malheureusement ma mère était stérile et mon père s’exila dans le désert pour éviter d’être humilier par les villageois. Un jour, un Ange était apparu à ma mère pour lui annoncer qu’elle serait enceinte d’une fille venant de Dieu et il était parti l’annoncer à mon père avant que celui-ci retourna auprès de ma mère. Quelques mois plus tard, je vis le jour et mes parents m’ont donné beaucoup d’amour. À l’âge de 3 ans et selon la tradition, mes parents avaient fait vœu et m’amenèrent au Temple pour que je sois éduquer par le grand prêtre Zachary qui est le mari de ma cousine Elizabeth… *rigola un peu* Je me souvenais, que je dansais ce jour-là sans jamais retourner en arrière. Pendant des années, je m’occupais à tisser le voile du Temple et j’étais nourri par un Ange jusqu’à mes 12 ans qui était ma majorité. Après que j’avais quitté le Temple, mes parents m’avaient donné en fiançailles à un charpentier du nom de Joseph… dit-elle en douceur.

En prenant une pause, Marie baissa son regard l’air un peu triste, car ce n’était pas la vie qu’elle voulait… Elle voulait choisir elle-même son époux dont elle tomberait amoureuse et de passer le reste de sa vie avec lui, surtout de faire sa vie comme elle l’entendait… Mais bon… C’est la tradition, il ne faut jamais lui tourner le dos et elle ne voulait pas déshonorer ses parents.

La jeune femme soupira, toujours le regard baisser.

-En faite… J’avais espéré de me marier par amour avec l’homme auquel je tomberai amoureuse et de passer le reste de ma vie auprès de lui… Malheureusement, je ne dois pas tourné le dos à la tradition et de déshonorer mes parents… dit-elle en douceur

Marie leva son regard vers Gabriel avec un sourire adoucit comme-ci de rien n’été et elle voulait savoir sur Gabriel à son tour mais elle n’y pouvait rien c’est sa curiosité.

-Mais asser parler de moi… Parlez-moi un peu de vous. Comment est Dieu ? Est-ce que tout les Anges sont comme vous ? Comment est-ce le Paradis ? Dit-elle curieuse.

La jeune femme rigola un peu et souriait amicalement l’Archange Cadet.

-Excusez-moi… Je suis tellement curieuse, c’est un de mes défauts. Dit-elle amusé

~¤~¤~¤~¤~¤~¤~¤~¤~

Je n'oublierais jamais la nuit, où tu as apporté de la Lumière dans mon cœur... Mon Doux Archange...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabriel
Le Créateur


Date d'inscription : 21/10/2015
Messages : 83
Masculin Âge : Vieux... Très vieux!
Localisation : Là où tu ne me trouveras jamais, sauf si je le veux bien.
Emploi/loisirs : Hellooo? J'chui l'Embrouilleur!
Humeur : Dangereusement très bien... En général.
Amis : Très peu de gens... Rare sont ceux qui peuvent me supporter plus de 24 heures.
Ennemis : Un peu tout le monde... Que voulez-vous, je suis un vrai emmerdeur!
Amour : ♥ ... Mes Illusions, ça compte? Héhé... Nan, sérieusement... Je suis un grand sentimental, ya que Marie que j'aime vraiment! ♥
Famille : Dieu (père). / Les Archanges & les Anges (frères & soeurs).

MessageSujet: Re: Je vous salut, oh douce Marie... ~ [Pv ; Marie]   Dim 1 Mai - 16:03

La jeune femme souriait un peu plus en baissant un moment son regard et les releva vers lui avec un sourire adoucit.

« -Je ne sais pas, il n’y a pas grand-chose sur moi… Je ne suis qu’une simple mortelle, j’ai des parents, qui m’aiment beaucoup… J’ai mon fiancé Joseph, que j’aime comme un ami… Mais puisque vous insistez… D’accords… Mes parents sont Joachim et Anna de la tribu Juda. Mon père est un riche berger et très respecter, qui est généreux envers les pauvres et le temple. Ma mère est une femme au foyer, gentille, douce et pleine de sagesse. Je suis née d’une conception immaculée. Mes parents me l’avaient raconté un jour… Avant ma naissance, mes parents désiraient tellement à avoir un enfant malheureusement ma mère était stérile et mon père s’exila dans le désert pour éviter d’être humilier par les villageois. Un jour, un Ange était apparu à ma mère pour lui annoncer qu’elle serait enceinte d’une fille venant de Dieu et il était parti l’annoncer à mon père avant que celui-ci retourna auprès de ma mère. Quelques mois plus tard, je vis le jour et mes parents m’ont donné beaucoup d’amour. À l’âge de 3 ans et selon la tradition, mes parents avaient fait vœu et m’amenèrent au Temple pour que je sois éduquer par le grand prêtre Zachary qui est le mari de ma cousine Elizabeth… *rigola un peu* Je me souvenais, que je dansais ce jour-là sans jamais retourner en arrière. Pendant des années, je m’occupais à tisser le voile du Temple et j’étais nourri par un Ange jusqu’à mes 12 ans qui était ma majorité. Après que j’avais quitté le Temple, mes parents m’avaient donné en fiançailles à un charpentier du nom de Joseph… » dit-elle en douceur.

Gabriel écouta ce que disait la jeune Marie avec grand attention. Il semblait fasciner par elle et son histoire. La vie humaine était très vague pour lui, mais il trouvait cela vraiment passionnant. La vie sur Terre lui semblait tellement attirant, il aurait temps voulue pouvoir vivre parmi eux ne serait-ce qu’un seul jour. Juste pour voir quel effet cela ça faisait d’être humain. Aussi fragile soit la vie des humains, Gabriel les trouvait passionnant. Et le fait que Marie lui parle aussi de sa vie à elle, il semblait encore plus intriguer part la vie des humains et leur façon de vivre sur Terre. Toutefois, quand l’Archange Cadet remarqua une pointe de tristesse dans les magnifiques yeux bleus de Marie qu’elle abaissa doucement, il devinait parfaitement que cette vie, aussi fascinante que cela pouvait paraitre à Gabriel ce n’était pas tout à fait celle que Marie aurait voulue. Il devina que, si elle en avait vraiment eu le choix, elle aurait voulue avoir une vie différente de celle qu’elle était destinée à avoir.

La jeune femme soupira, toujours le regard baisser.

« -En faite… J’avais espéré de me marier par amour avec l’homme auquel je tomberai amoureuse et de passer le reste de ma vie auprès de lui… Malheureusement, je ne dois pas tourné le dos à la tradition et de déshonorer mes parents… » dit-elle en douceur.

Le Messager De Dieu pencha doucement la tête sur le côté et fronça doucement les sourcils, visiblement intrigué. L’Amour était un sentiment humain bien compliqué à ses yeux. En tant que Archange, il n’était pas sensé ressentir quoi que ce soit, car c’est ainsi que Dieu les avaient créés : De simple soldats, des guerriers qui obéissaient à ses ordres sans ne jamais rien répliquer ni ressentir. Obéir était leur seul chose à faire à l’origine. Parce que c’est ce que Dieu voulait. Ils étaient en quelques sortes les marionnettes de Dieu… Seul l’Humain avait la liberté du libre arbitre. Gabriel avait appris, tout comme ses frères et sœurs, à se taire sans jamais rien ressentir ni rien répliquer face à leur Père tant aimer. Mais cela ne l’empêchait pas d’être fasciner par tous ses sentiments qui lui étaient inconnues, cela ne l’empêchait pas d’être parfois tenter de se rebeller sans vraiment oser le faire. Parce que Gabriel n’était pas Lucifer, il avait beau lui ressembler, il n’était pas lui. Il n’était pas un rebel, il était le fidèle Messager De Dieu. Mais il aurait bien aimé savoir ce que l’amour voulait vraiment dire pour les humains. Il aurait tout donné pour pouvoir être comme eux, pour pouvoir ne serait-ce qu’un jour ressentir ce qu’eux pouvaient ressentir. Il aurait tout donné pour pouvoir agir librement comme eux. Mais il ne le pouvait pas. Son destin était d’être Le Messager De Dieu, et il ne pouvait pas en faire autrement. Ont ne pouvait pas dire non à notre destin.

Quand Marie releva ses yeux de nouveau vers lui en lui souriant d’un air adoucit comme si rien n’était, Gabriel en fit autant. Il lui rendit un petit sourire tout en écoutant ce qu’elle lui disait part la suite :

« -Mais asser parler de moi… Parlez-moi un peu de vous. Comment est Dieu ? Est-ce que tout les Anges sont comme vous ? Comment est-ce le Paradis ? » Dit-elle curieuse.

L’Archange Cadet haussa un sourcil, le regard amusé.

« -Cela fait beaucoup de questions. » Dit-il avec amusement.

La jeune femme rigola un peu et souriait amicalement l’Archange Cadet.

« -Excusez-moi… Je suis tellement curieuse, c’est un de mes défauts. » Dit-elle amusé.

Gabriel rigola un peu à son tour.

« -Ce n’est rien. Je me suis aussi montrez curieux à votre égard, alors je peux bien me permettre de vous parler aussi un peu de moi et mon monde en retour. » Dit-il en douceur.

L’Archange Cadet parue un moment songeur, l’air de se demander par où commencer.

« -Pour répondre à votre première question de comment est Dieu, eh bien… Dieu est exactement comme les gens l’imagine en général. Grand, miraculeux, d’une très grande sagesse, un peu cruel parfois mais de façon très juste. Sa cruauté n’est jamais faite sans raison. Sa colère est à redouter, certe, mais si ont ne le provoque pas, il est plutôt sympathique et aimable. Il a même un très grand sens de l’humour… Héhé, c’est d’ailleurs ce que je préfère chez lui. Le fait qu’il aille beaucoup d’humour m’a à plusieurs reprises évité de subir sa colère. » Dit-il tout en faisant un sourire amuser en pensant aux nombre de fois où Dieu l’avait épargné de sa colère.

Gabriel prit une petite pause avant de continuer, toujours souriant :

« -Pour ce qui est des autres Anges, ils sont beaucoup moins séduisant que moi, c’est d’une évidence ! » Dit-il avec amusement.

Gabriel disait ça pour rire, bien sûr. Il voulait détendre Marie, la faire rigoler un peu. Mais il reprit toutefois paroles avec un peu plus de sérieux :

« -Nous sommes une très grandes famille là-haut. J’ai plus de 300 frères et sœurs ! Mais je n’ai que trois frères plus âgés que moi, qui sont eux aussi Archanges comme moi. Nous sommes que quatre Archanges, et j’en suis le Cadet. L’ainé est Michel, suivit de Lucifer, puis Raphael. Nous avons tous notre caractère bien à nous mais… La plus part d’entre nous sont plutôt distant et inexpressif. Cela ne veut pas dire que nous sommes tous froid, c’est juste que… Ont n’as été créé comme ça. Dieu nous a créé pour être ses Guerriers, nous sommes donc former dès notre jeune âge pour devenir de bon petits Soldats au service de Dieu. Nous sommes former pour être des Guerriers et obéir aux ordres de Dieu sans la moindre possibilité de discuter ses ordres. Si ont discuteraient ses ordres, cela pourraient nous coûter la vie, j’en n’ai bien peur. La plus part d’entre nous a donc apprit à ne riens ressentir, ne jamais démontrer la moindre émotion ! Obéir et c’est tout, tel est notre destin. Nous ne connaissons pas le ‘’libre arbitre’’, cela est réservé aux humains mais pas aux Anges. Les humains a toujours été la Création préféré de Dieu, il vous à donner la permission de penser part vous-même contrairement à nous qui sommes obligés de suivre ses ordres. Quand il vous a créé, il nous à demander de s’incliner devant vous et il nous à ordonner de vous aimer autant que lui. »

Le sourire que Gabriel affichait parue se crisper un peu, alors qu’il abaissa le regard.

« -Nous avons tous obéit à sa demande, moi comprit. J’ai plié les chines devant l’humanité, parce que c’est ce que Père voulais. Ont l’as tous fait, parce que c’est ce que lui voulait et ont craignaient tous de le désobéir. Un seul a osé désobéir sa demande et dire sa façon de penser… Lucifer. Et il a été sévèrement puni pour cela. Dieu a ordonné à Michel de bannir Lucifer du Paradis. J’imagine que vous avez entendue parler de l’histoire de l’Archange banni du Paradis, de celui qui en ce jour la plus part des gens surnomme Satan ou encore Le Diable ? » Dit-il en levant ses yeux dorés vers elle.

Gabriel soupira doucement en baissant de nouveau le regard. Cette fois son sourire c’était totalement effacer, faisant place à un regard attrister. Il se mit à fixer ses mains.

« -Avant que Lucifer ne soit banni du Paradis, il était aimé de tous. Il en n’a aidé plus qu’un là-haut, il a été le plus fidèle Guerrier de Père. Quand je suis né, il a été choisi pour être mon Gardien. J’ai pratiquement été élevé part lui. J’ai été son premier protégé et il avait parfois tendance à trop me surprotégé. J’en étais très proche et j’avais une très grande admiration pour lui. Je le suivais partout, j’étais sans arrêt dans son ombre. Tout le Paradis disait que je lui ressemblais beaucoup, autant physiquement que caractère. C’est d’ailleurs de lui que je retiens mon côté quelque peu provocateur et moqueur. Au plus grand agacement de Michel, qui trouvait que Lucifer avait une très mauvaise influence sur moi. Je dois avouer que les petites disputes en Michel et Lucifer a toujours été présente, aussi loin que je m’en rappel. Mais en général, une simple bonne engueulade suffisait et ils faisaient la paix aussitôt après. Du moins… Cela suffisait jusqu’au jour où Père à demander à Michel de bannir Lucifer. Ce jour-là, leur colère ont vraiment explosé l’un envers l’autre. J’étais au première loge, mais j’aurais tout donné pour ne jamais voir ça. » Dit-il en clignant des yeux.

Ses mains tremblèrent légèrement. C’était la première fois que Gabriel parlait de ce fameux jour…

« -Suite au bannissement de Lucifer, le Paradis n’as plus jamais été pareil. L’ambiance autrefois si paisible et chaleureuse s’est tout d’un coup refroidit. Tout le monde s’est mis à se méfier de tout le monde. Ce jour-là, je suis devenue quelque peu hystérique… J’ai hurlé ma colère à la figure de mon frère ainée, Michel. Je lui est hurler au visage un tat de bêtises pour avoir osé bannir mon Gardien, notre frère Lucifer du Paradis. Je l’est même supplier de le faire revenir, mais il à refuser. Michel m’as aussi menacé que si je ne me calmais pas, il alla aussi me bannir moi. Je l’est jamais avouer mais… Cela m’as terrifier, déjà qu’il m’a toujours fait un peu froid dans le dos, je n’est plus jamais oser le regarder de la même façon après ça. Suite à ce fameux jour, le Paradis est devenue glacial. Les Entrainements sont devenus plus intense et les rires de plus en plus rares. » Dit-il calmement en asseyant de calmer ses tremblements dans ses mains.

Gabriel eut un sourire triste, le regard toujours baisé.

« -Ya des jours où je donnerais tout pour pouvoir partir du Paradis, quitté cette endroit qui est rendue si glacial. J’aimerais temps revenir en arrière, faire en sorte que rien de tout ça ne se soit jamais passer. J’aimerais tout laisser tomber… J’aimerais partir très loin et je jamais y retourner… J’en n’ai tout simplement assez, j’en n’est plus que marre de cette déchirure familial ! Mais… Je ne peux pas partir… Ont n’as encore besoin de moi. Pas seulement en tant que Messager De Dieu, mais en tant que frère aussi. Je suis la seule épaule sur laquelle mes frères et sœurs plus jeunes oses pleurer quand ils en n’ont de besoin… Je suis les seuls bras qui les rassure… Je suis celui qui apporte encore un peu de joie là-haut… Si je partirais, alors ils n’auront plus personne pour leur redonner le sourire. Je ne peux pas les abandonner comme ça, je me le refuse. C’est mon devoir de grand frère. Et puis… Même si je le pouvais, je ne pourrais pas. Ou que je vais, Michel lancerais une armée pour me retrouver, je ne pourrais pas fuir très loin. Mais parfois, ya des jours où j’aimerais vraiment tout fuir ça et emmerder mon destin ! » Dit-il le regard triste.

Gabriel n’avais jamais avoué ça à voix haute. Mais il disait vrai. Parfois il en avait juste assez de tout ce poids qui lui pesait sur les épaules… Il aurait voulue en finir… Mais il ne le pouvait tout simplement pas… Il était prisonnier de son Destin…

~¤~¤~¤~¤~¤~¤~¤~¤~

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Je vous salut, oh douce Marie... ~ [Pv ; Marie]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Je vous salut, oh douce Marie... ~ [Pv ; Marie]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [BAL] Douce tromperie (PV Marie-Anne et Marine)
» Bienvenue à Marie-Cé
» Benoit revient voir Marie (pv Marie)
» Gentes dames et seigneurs je vous salue
» Dáin dit pied d'acier Seigneur du monts de Fer vous salut !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Supernatural-Carryon :: Voyages dans le temps & Changements de mondes :: Le Passé-
Sauter vers: